En ce moment
 
 

Les confidences des parents de Grégory Lemarchal: "On voulait surtout passer un message"

 
Grégory Lemarchal
 

Grégory Lemarchal est décédé il y a 14 ans. Depuis, personne n’a oublié sa voix d’ange, ni son combat quotidien contre la mucoviscidose. Laurence et Pierre Lemarchal, ses parents, poursuivent aujourd’hui ce combat via leur association. Ils étaient présents sur le plateau du RTL Info 13 avec Alix Battard.

L’année 2020 a été riche en émotion pour les parents de Grégory Lemarchal avec un biopic sur leur fils diffusé en septembre dernier sur TF1. Ou encore récemment, un documentaire sur les 20 ans de la Star Academy, l’émission qui a révélé le défunt chanteur.

"Ça a été lourd, témoigne Laurence Lemarchal. Parce qu’il a fallu nous replonger 24 ans en arrière. Le biopic retraçait toute la vie de Grégory, et donc notre vie, notre vie de famille avec notre fille Leslie. Il fallait être vigilants. Pierre a été là, plus présent je l’avoue, que moi."

En effet, le père de Grégory s’est fortement investi dans le biopic sur son fils. "Ça a été compliqué pour nous d’accepter ce biopic parce qu’il fallait entrer dans notre intimité. On n’est pas fait pour ça, mais il y avait une telle demande qu’on s’est dit : ‘Bon allez, on va faire ce biopic, d’accord, mais on veut avoir un œil dessus. Surtout passer un message à travers ce biopic. On ne voulait pas se tromper déjà sur tout ce que vivait les gens qui ont la mucoviscidose, sur les soins. On voulait que ce soit juste surtout au niveau de la mucoviscidose. Ensuite, les scénaristes ont fait le reste."

Un livre réédité

14 ans après son décès, un nouveau public, plus jeune, découvre Grégory Lemarchal. Laurence avait également écrit un livre qui est très plébiscité par la jeune génération. "Il continue à toucher les nouvelles générations. Ça se transmet. Et les générations qui avaient l’âge de Grégory à l’époque ou qui étaient plus jeunes, qui n’avaient que 8 ou 10 ans, aujourd’hui, ils ont 14 ans de plus. Et après ce biopic, ils m’ont demandé le livre, ils ont voulu en savoir davantage. Parce qu’un film c’est 90 minutes, c’est très dur de résumer une vie en 90 minutes. Comme il (le livre, ndlr) n’était plus disponible, on en a discuté, et j’ai eu ce déclic pour se dire : ‘Il faut le rééditer et le compléter.’"

Le compléter aujourd’hui est une autre démarche que l’écriture pour Laurence et Pierre. Ils portent un regard un peu différent sur l’histoire de leur fils : "On est plus sereins. On est riches de tout ce qu’on a apporté, tout ce qu’on a pu concrétiser grâce à nos donateurs et nos bénévoles."

 




 

Vos commentaires