Lifting pour des mamies, oui, mais en dansant !

Lifting pour des mamies, oui, mais en dansant !
La chorégraphe Anne Martin, ex-soliste de Pina Bausch, fait danser vingt-trois seniors du groupe Lifting dans une création de la Comédie de Clermont le 26 mars 2018Thierry Zoccolan
danse

La vie de mamies retraitées, leur vécu et leurs fiertés: dans "Pour un non, pour un oui", la chorégraphe Anne Martin, ex-soliste de Pina Bausch, fait danser vingt-trois seniors du groupe Lifting dans une création de la Comédie de Clermont.

Sur scène, les danseuses âgées de 62 à 85 ans alignent les gestes simples, parfois ceux du quotidien, mais leur force d'évocation raconte avec humour et poésie un message universel sur le vieil âge et l'"amour de la vie".

"Créer une pièce pour ce groupe de dames a été un travail passionnant. Je leur ai posé beaucoup de questions sur elles et à partir de leurs réponses, on a construit un spectacle qui leur ressemble", explique l'ancienne danseuse, qui a rejoint de 1979 à 1991 le Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch.

La célèbre chorégraphe et metteuse en scène allemande avait notamment fait danser des seniors dans l'une des pièces les plus connues de son répertoire, "Kontakthof".

"C'est forcément un hommage au travail de Pina. C'est aujourd'hui un socle de mon travail, appris passivement pendant douze ans. Comme elle, je me base de plus en plus sur les personnes pour créer", explique cette enseignante du Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon.

"Quand leurs gestes sont justes, authentiques, elles sont parfaites: magnifiques, belles, fortes. Contrairement à des danseuses de 20 ans, elles ont plein de choses à raconter", assure Anne Martin.

A l'image des thèmes évoqués, avec finesse et émotion, du bourrelet disgracieux aux nouvelles occupations des retraitées.

Un processus de création "intime" et parfois "déroutant" pour les danseuses: "Moi j'avais plutôt un a priori, j'accrochais pas vraiment. Mais de voir au fur et à mesure l'évolution de la création, j'ai été totalement conquise", s'enthousiasme Danielle Cavagna, 67 ans.

Et de souligner les bienfaits du justaucorps et du legging: "Danser à mon âge, c'est merveilleux. C'est un bien-être, un épanouissement et un entraînement cérébral. Et puis les enfants et les petits-enfants sont fiers !", confie Michèle Gallon, 76 ans.

Le groupe Lifting se produira de nouveau le 28 mai à Clermont-Ferrand, avant une tournée, qui passera par la Biennale de la Danse à Lyon en septembre.

Vos commentaires