En ce moment
 
 

Mort du célèbre ténor allemand Peter Schreier

Mort du célèbre ténor allemand Peter Schreier
Le chanteur et chef d'orchestre Peter Schreier, en 2011 à Leipzig, en AllemagnePeter Endig

Le célèbre ténor et chef d'orchestre allemand Peter Schreier est décédé à l'âge de 84 ans après une longue maladie, a annoncé jeudi sa secrétaire.

Considéré comme l'un des meilleurs ténors du XXe siècle, et l'une des rares vedettes internationales originaires de l'ex-Allemagne de l'Est communiste, Peter Schreier est mort dans sa ville de Dresde (Est).

Il avait quitté l'opéra à l'âge de 65 ans, en l'an 2000, confiant alors qu'il était trop vieux pour continuer à jouer sur scène des rôles de jeune amoureux.

Il a cependant continué alors à donner des récitals de Lieder allemands pendant plusieurs années, à diriger et à enseigner, jusqu'à ce que ses problèmes de santé, notamment liés au diabète, deviennent trop lourds à supporter.

Il s'était produit pendant des décennies dans certains des opéras les plus prestigieux du monde, notamment à Berlin, Vienne, Salzbourg, New York et Milan.

"Un jour sans musique est un jour perdu", avait-il coutume de dire, selon l'agence allemande DPA.

Né le 29 juillet 1935 dans la petite ville de Gauernitz, près de Dresde, Peter Schreier était le fils d'un maître de chapelle. A l'âge de 8 ans, il avait rejoint la fameuse chorale de garçons Kreuzchor de Dresde.

Il avait fait ses débuts à l'opéra en 1959 à l'opéra d'Etat de Dresde, dans le rôle du Premier prisonnier dans Fidelio de Beethoven.

L'intensité et la complexité de son jeu enchantaient de nombreux critiques.

Membre éminent de l'opéra de Berlin-Est Unter den Linden, il avait joui de nombreux privilèges en RDA, bien qu'il ne fût pas membre du parti communiste SED au pouvoir.

A partir de 1972, il avait également fait ses preuves en tant que chef d'orchestre, dirigeant notamment les Philharmoniques de New York et de Vienne.

Il était cependant toujours resté particulièrement attaché à sa ville de Dresde.

Il avait donné son dernier concert public en 2005 à Prague, avec l'oratorio de Noël de Bach.

Vos commentaires