En ce moment
 

Polanski tournera fin novembre son "J'accuse" avec Jean Dujardin

Polanski tournera fin novembre son
Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski tournera à partir de fin novembre son film sur l'affaire Dreyfus, "J'accuse"Lionel BONAVENTURE

Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski tournera à partir de fin novembre son film sur l'affaire Dreyfus, "J'accuse", un thriller sur fond d'espionnage avec Jean Dujardin dans le rôle principal, a annoncé vendredi Gaumont, coproducteur et distributeur du film.

La sortie du film est prévue en France le 4 décembre 2019, a précisé Gaumont dans un communiqué.

Roman Polanski, 85 ans, et son co-scénariste, l'écrivain britannique Robert Harris - auteur du roman historique "D." sur l'affaire Dreyfus, avec qui il avait déjà collaboré pour "The Ghost Writer" - "optent pour la forme dramatique d'un thriller sur fond d'espionnage, racontant l'affaire du point de vue du Colonel Picquart (Jean Dujardin), véritable héros oublié de l'Affaire Dreyfus et personnage central du film", souligne le communiqué.

Les acteurs Louis Garrel (dans le rôle du capitaine Dreyfus), Emmanuelle Seigner, Grégory Gadebois, Olivier Gourmet ou Mathieu Amalric feront aussi partie du casting.

Le tournage aura lieu du 26 novembre au 7 mars à Paris et en région parisienne.

Annoncé depuis des années, initialement sous le titre "D.", ce film avait été repoussé à plusieurs reprises.

Roman Polanski avait notamment souligné en 2013 être intéressé par l"'insistance avec laquelle les médias (et) l'Armée" n'avaient pas voulu "admettre leur erreur" dans cette affaire, y voyant un écho à sa propre histoire.

Célèbre pour "Rosemary's Baby" (1968), "Tess" (1979) ou plus récemment "Le Pianiste", qui lui a valu la Palme d'Or à Cannes en 2002, Roman Polanski est toujours poursuivi par la justice américaine pour le viol en 1977 d'une adolescente.

Conflit majeur de la IIIe République en France, l'Affaire Dreyfus avait profondément divisé la société française pendant douze ans (1894-1906), autour de l'accusation de trahison portée contre le capitaine Alfred Dreyfus, français d'origine alsacienne et de confession juive, finalement innocenté.

Condamné en 1894 au bagne à perpétuité, le capitaine Dreyfus avait été finalement innocenté en 1898.

Le lieutenant-colonel Marie-Georges Picquart, chef des services de renseignement et personnage clé du dénouement de l'affaire, avait diffusé les preuves permettant d'innocenter le capitaine Dreyfus.

Vos commentaires