En ce moment
 
 

Soirée arrosée dans les bars, manifeste du parti communiste et expulsion: sur les pas du "fougueux" Karl Marx à Bruxelles

Soirée arrosée dans les bars, manifeste du parti communiste et expulsion: sur les pas du
 
Sur les pas de
 

Cet été, RTLinfo vous propose de partir sur les pas de célébrités mondiales ayant vécu en Belgique. L’occasion d’apprendre quelques secrets sur leur vie et découvrir leur histoire au cours d’une promenade qui réserve des surprises. Pour ce numéro, Sébastien Rosenfeld et Emmanuel Tallarico nous emmènent sur les pas de Karl Marx et Lénine.

Karl Marx n’a pas 30 ans lorsqu’il arrive dans la capitale belge. Très vite, il prend ses habitudes à la Grand-Place. Anne Morelli, professeur à l’ULB a dirigé un ouvrage collectif sur la vie des révolutionnaires à Bruxelles. "Il faut imaginer que la Grand Place de Bruxelles en 1845, ce n’est pas du tout un lieu touristique. C’est un lieu où se réunissent les gens du peuple et notamment les ouvriers allemands. Il y en a 3.000-4.000 à Bruxelles à l’époque de Marx et ils se réunissent dans des petits cafés. L’un de ces cafés, c’est le "Cygne"", explique Anne Morelli.

"C’est la fête. Ils mangent, ils boivent, ils chantent"

Avec sa femme Jenny, issue de l’aristocratie, et son ami Engels, fils d’un riche industriel, le jeune philosophe rêve de remplacer le vieux monde. Il s’enivre pour fêter le Nouvel An 1848. "C’est la fête. Ils mangent, ils boivent, ils chantent. La femme de Marx chante. Et on finit la soirée en dansant jusqu’aux petites heures. Cela nous donne une idée d’un Marx tout différent. Nous avons trop l’idée d’un vieux barbu. Mais quand Marx arrive à Bruxelles, il a 26 ans. C’est un jeune homme", souligne Anne Morelli.


Le Manifeste du parti communiste "qui va changer l'histoire" rédigé à Bruxelles

Un film évoque ce Karl Marx fougueux qui s’inspire des mouvements ouvriers pour structurer sa pensée. Intellectuel mais surtout dépensier, Karl Marx est constamment à court d’argent. Entre deux déménagements, il ne cesse d’écrire avec son ami Engels, notamment rue Jean d’Ardenne à Ixelles. C’est dans cette maison qu’il achève son texte majeur: le Manifeste du parti communiste.

"Ce Manifeste du parti communiste qu’il a écrit à Bruxelles va quand même changer l’histoire du 20ème siècle parce que cela va être la base de la révolution soviétique, de la révolution chinoise, de la révolution cubaine", souligne Anne Morelli.

Avis d'expulsion en 1848

Au moment de sa publication en février 1848, la révolution éclate à Paris. Karl Marx surveillé par la Sûreté de l’état reçoit un avis d’expulsion. "Lorsque le policier vient pour l’arrêter, Marx qui est occupé à faire ses bagages veut lui donner l’arrêté d’expulsion. Mais il se trompe et lui donne le Manifeste du parti communiste qu’il vient de terminer avec ses amis, et le policier commence à lire "Prolétaires de tous les pays… mais non ce n’est pas ça", relate la professeure d’université.

Le commissaire de quartier est licencié pour avoir emprisonné la femme de Karl Marx, fille de baron. La famille libérée prend un train définitif pour Paris.
En 1847, Karl Marx assiste à l’inauguration des galeries royales Saint-Hubert par le roi Léopold Ier. Pour l’Allemand, c’est tout ce qu’il déteste, le symbole du capitalisme triomphant avec des boutiques chic de part et d’autre.

Discours de Lénine dans la Maison du Peuple à Saint-Gilles 

Quelques années plus tard, un autre révolutionnaire inspiré par ses écrits débarque à Bruxelles. Il se nomme Lénine.

En 1902, Lénine est Belgique non pas pour fuir mais pour découvrir lui-aussi le combat ouvrier de l’époque. Il se rend plusieurs fois à la Maison du Peuple de Saint-Gilles.
"Lénine est venu plusieurs fois à Bruxelles, mais en 1903, c’est la scission du parti socialiste et du parti communiste russe. Et puis il revient notamment au début de 1914 et on a la certitude-là que c’est dans cette Maison du Peuple de Saint-Gilles que Lénine a prononcé un discours", indique Anne Morelli.
C’est la dernière fois que Lénine est à Bruxelles. Trois ans plus tard, la révolution russe commence.


 

 




 

Vos commentaires