En ce moment
 
 

Un choix difficile entre Lacrim et les Black Eyed Peas

(Belga) La scène principale du festival liégeois Les Ardentes était noire de monde pour les Black Eyed Peas, vendredi soir. Le groupe américain se produisait en trio, mais les festivaliers n'ont pas manqué d'exprimer leurs satisfaction en criant, en chantant et en dansant sur des airs tels que "Shut Up", "I Gotta Feeling" ou encore "Hey Mama".

Il n'y a eu qu'une heure de battement entre le rappeur belge Roméo Elvis et les Black Eyed Peas. Deux univers très différents, deux styles opposés et pourtant tout aussi attendus l'un que l'autre. Le public était présent en nombre devant la plus grande scène du festival. Roméo Elvis, interprète de "Malade", était déjà venu aux Ardentes en 2017, sur la scène du Wallifornia Beach. Une réussite à l'époque. Mais vu la renommée grandissante du jeune homme, la scène du Parc s'est ouverte à lui. Juste après se produisait le rappeur français Lacrim sur la scène du Wallifornia Beach, un concert qui empiétait légèrement sur celui des Black Eyed Peas. La scène du Wallifornia Beach accueillant de plus en plus de groupes et de chanteurs de renom, arrive assez vite à saturation. Pour éviter les débordements, qui ont engendrés quelques malaises par le passé, un dispositif a été mis en place cette année avec notamment un panneau prévenant les amateurs que l'espace est fermé lorsqu'il est complet. "On se dépêche pour être sûr de pouvoir rentrer dans l'espace, sinon c'est mort. Mais c'est une bonne chose ce panneau qui averti si on peut encore rentrer ou pas et les barrières. On peut vraiment profiter du concert convenablement", a commenté un groupe de jeunes. En ce qui concerne la consommation de stupéfiants sur le site, le dispositif mis en place par la police et par le parquet semble efficace. Certains ont néanmoins été interpellés avec suite judiciaire, puisque des visites domiciliaires ont été menées. (Belga)

Vos commentaires