Un livre pour pré-adolescentes jugé sexiste crée un tollé sur les réseaux sociaux: il ne sera plus imprimé

Les éditions Milan ont annoncé qu'elles ne réimprimeront pas un livre pour pré-adolescentes, "On a chopé la puberté", qui a suscité un tollé sur les réseaux sociaux car jugé sexiste et dont une pétition demandait le retrait.

La publication en février de ce livre, destiné aux enfants à partir de 9 ans, "a donné lieu depuis quelques jours à une campagne d'une violence extrême sur les réseaux sociaux", estiment les éditions Milan dans un communiqué diffusé samedi soir.

"Ce phénomène nous amène à nous questionner de nouveau sur la manière d'aborder ces problématiques adolescentes, sur le parti pris humoristique adopté, mais surtout sur l'interprétation que peuvent en avoir les adultes", poursuit la maison d'édition, qui explique avoir décidé de ne pas "réimprimer cet ouvrage, aujourd'hui en rupture de stock", "dans un souci d'apaisement".

Sur change.org, une pétition rassemblait dimanche matin plus de 140.000 signatures pour demander le retrait de cet ouvrage de la vente, l'accusant de véhiculer des "clichés et (une) image dégradante" des femmes.

Une page en particulier a provoqué colère et raillerie des internautes. On y voit une adolescente se promener dans la rue et être interpellée par un garçon, "Mignons, ces petits tétons!". Le livre conseille de changer de soutien-gorge ou de superposer des débardeurs pour cacher ces tétons. Sur Twitter, une internaute raillait ces conseils en disant de plutôt contacter le père du garçon pour "lui demander de mieux éduquer son fils".

Certains conseils ou remarques délivrés dans "On a chopé la puberté" ont aussi été montrés du doigt. Par exemple, dire aux jeunes filles "Tiens-toi hyper droite pour les faire paraître plus gros!", en parlant de leurs seins, qu'à la puberté, elles pourront attirer l'attention des garçons "grâce à (leurs) seins en plein développement" ou encore qu'elles auront "ENFIN le droit de porter du fard à paupières".

La dessinatrice Emma, connue pour sa bande dessinée sur la charge mentale des femmes, critique sur Twitter un livre qui "apprend dès 9 ans à être un objet sexuel".

Les Editions Milan promettent de continuer à "accompagner les enfants dans leurs questionnements" à s'engager "en faveur de l'égalité des sexes dans un esprit laïque, moderne, d'ouverture et de mesure".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires