En ce moment
 

Un tiers de nouveaux venus à la Philharmonie de Paris

Un tiers de nouveaux venus à la Philharmonie de Paris
Vue extérieure de la Philharmonie de Paris construite par Jean Nouvel et ouverte en janvier 2015KENZO TRIBOUILLARD

La Philharmonie de Paris a réussi à attirer de nouveaux venus à ses concerts, selon une étude réalisée sur la saison 2016-2017 de l'établissement inauguré en janvier 2015 dans l'est de Paris.

"Sur la saison 2016-2017, soit un an et demi après son ouverture, la Philharmonie de Paris a accueilli un tiers de nouveaux venus", indique cette étude dévoilée mercredi et menée par le ministère de la Culture, le Département des Etudes, de la Prospective et des Statistiques et la Philharmonie.

Selon l'étude, qui porte sur les concerts classiques et contemporains, 30,3% de spectateurs n'avaient jamais assisté avant 2015 à une soirée à la Cité de la musique (ouverte en 1995 et ensuite rattachée à la Philharmonie) ou à la Salle Pleyel, qui accueillait les grands concerts classiques avant 2015.

Ces nouveaux spectateurs sont plus jeunes (41,1 ans) que les anciens (52,9 ans), précise cette enquête menée auprès de 38.185 spectateurs et visiteurs de 15 ans et plus.

Concernant l'ensemble des activités de la Philharmonie (concerts, musées, ateliers...), le public vient majoritairement de Paris (48%) et de la Petite couronne parisienne (24%). Quelque 13% des visiteurs viennent de la Grande couronne et 15% d'une autre région que l'Ile-de-France.

Construite par Jean Nouvel, forte d'un acoustique exceptionnelle, d'une programmation diversifiée et d'activités hors concerts, la Philharmonie a accueilli plus de 4 millions de visiteurs depuis 2015.

Le taux de remplissage des concerts a été de 92% en 2017, avec un taux de satisfaction de 97% chez les spectateurs des concerts, selon les chiffres de cet établissement public, financé à 80% par l'Etat.

Pour la saison 2018-2019, qui sera marquée par le centenaire de Berlioz, des spectacles japonais et une première édition de la Biennale Pierre Boulez, la Philharmonie accueillera de grands chefs d'orchestre comme Daniel Barenboim, Andris Nelsons, Gustavo Dudamel, Valery Gergiev ou encore Philippe Jordan.

Côté contemporain, des week-ends seront consacrés au musicien américain Frank Zappa, à la danse avec la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker et une exposition sera organisée sur les comédies musicales.

En 2019, l'Orchestre de Paris, jusque-là entité indépendante, va être rattaché à la Philharmonie, où elle est la principale formation en résidence. L’Orchestre de Paris opère pour le moment en solo pour sa programmation, ses tournées et sa communication.

Vos commentaires