En ce moment
 
 

Vald, Booba, Zazie et Jamel Debbouze en ouverture des Vieilles Charrues

Vald, Booba, Zazie et Jamel Debbouze en ouverture des Vieilles Charrues
Des spectateurs assistent au festival des Vieilles Charrues à Carhaix (Finistère), le 18 juillet 2019LOIC VENANCE

Les Vieilles Charrues se sont ouvertes jeudi à Carhaix (Finistère) avec les concerts du rappeur Vald et des rockers Balthazar, en attendant Booba, Zazie et... Jamel Debbouze devant quelque 55.000 spectateurs souvent masqués ou déguisés pour cette 28e édition sous le signe du carnaval.

Auparavant, le coup d'envoi du premier festival de France avait été donné par le traditionnel "tirer de charrues" des élus et dirigeants de l'évènement, symbolisant à l'origine la volonté de faire revivre une région, le centre Bretagne, en difficulté.

Peu après 19h00 les Vieilles Charrues ont reçu la visite du ministre de la Culture Franck Riester, venu notamment échanger avec quelques-uns des 7150 bénévoles avant d'aller ensuite à la rencontre d'artistes.

La première journée du festival qui se tient jusqu'à dimanche dans une vaste plaine de près de 11 hectares, soit 15 terrains de foot, a débuté avec Vald sur la scène principale, la scène Glenmor, devant des dizaines de milliers de festivaliers déjà chauffés à blanc.

Devait suivre sur la même scène le one man show de Jamel Debbouze. L'artiste, qui avait été le premier humoriste il y a 12 ans à s'y produire, devait revisiter en début de soirée son spectacle "C'est maintenant ou jamais" à la sauce Vieilles Charrues, en s'accompagnant d'un DJ.

Il devait laisser la place ensuite au rappeur Booba, dont ce sera la première représentation à Carhaix, puis au duo électro The Chainsmokers.

Sur la scène Kerouac, agrandie cette année, devait résonner en début de soirée la voix divinement éraillée de Zazie, avant de laisser la place au funk de Nile Rodgers et Chic avec des tubes planétaires comme "Good Times" ou "Le Freak". La techno devait clore la soirée avec le set énergique du Berlinois Paul Kalkbrenner.

Parmi la pléthore d'autres artistes devant se produire au cours des prochains jours, Iggy Pop, Tears for Fears, Christine and the Queens, Martin Garrix, Aya Nakamura, Black Eyed Peas, Ben Harper, David Guetta, Jeanne Added ou encore Hubert-Félix Thiéfaine et Boulevard des Airs.

Pour sa 28e édition, "le festival n'affiche pas tout à fait complet", a déclaré à l'AFP son directeur Jérôme Tréhorel. "Environ 55.000 personnes (dont 40.000 payants) sont présentes ce jeudi. En revanche, vendredi, samedi et dimanche, nous sommes complets" (70.000 par soir dont 55.000 payants), a-t-il précisé.

La 27e édition du festival, à guichets fermés, avait attiré plus de 280.000 personnes.

Vos commentaires