En ce moment
 

Vietnam: au festival de Vat Cau, des athlètes se disputent une grosse balle en bois

Des centaines de spectateurs ravis encouragent des hommes qui se disputent torse nu une grosse balle en bois lors d'un festival vietnamien destiné à célébrer le "Vat Cau", sport ancien qui servait à l'origine à entraîner les soldats.

Ce sport, qui a des allures de rugby mais aussi de lutte, est l'attraction principale d'un festival annuel de trois jours célébré à Thuy Linh, village à 10 kilomètres du centre de Hanoï, durant le Têt, le Nouvel an du calendrier lunaire.

Chaque match oppose quatre équipes de huit athlètes, vêtus de ceintures aux couleurs vives. Ils s'affrontent sur un terrain pour pousser laborieusement la balle en bois de jaquier de 17 kilogrammes vers un trou creusé dans l'angle de chaque camp.

"Ce jeu est une tradition et une fierté pour les gens de Thuy Linh", raconte à l'AFP samedi, au deuxième jour du festival, Le Duc Duong, l'un des participants qui affiche 15 années de pratique à son compteur.

Avant la compétition, chaque athlète doit s'entraîner à différents sports comme la natation, la course à pied et le bodybuilding afin d'être au mieux de sa forme, ajoute-t-il.

Les spectateurs étaient aussi en pleine forme, riant et applaudissant les sportifs. A l'issue du tournoi qui oppose 16 équipes, les huit vainqueurs se partageront une récompense de 260 dollars en liquide.

Le Vat Cau date du 11ème siècle. Le jeu fut imaginé par un général respecté qui voulait enseigner à ses recrues l'importance du travail d'équipe, de l'intelligence et de la force dans le combat contre l'envahisseur étranger, explique à l'AFP Le Minh Xuong, organisateur du festival.

Le sport reflète les "traditions de nos ancêtres, qui voulaient entraîner les hommes du village à être en forme et en bonne santé dans le but ultime de protéger notre patrie".

Aujourd'hui, le sport revêt plus de légèreté. "On joue pour s'amuser, en fait. La récompense n'a pas d'importance", assure un joueur de 20 ans, Nguyen The Hien, entraîneur de kickboxing. "On y joue chaque année et cela nous apporte de la joie".

Vos commentaires