En ce moment
 

Vincent Ravalec publie son premier thriller

Vincent Ravalec publie son premier thriller
Vincent Ravalec le 22 mai 2018. On le savait "touche-à-tout" avec à son actif une cinquantaine de livres, des scénarios, des films et même des paroles de chansons notamment pour Johnny Hallyday mais JOEL SAGET

On savait Vincent Ravalec "touche-à-tout" avec à son actif une cinquantaine de livres, des scénarios, des films et même des paroles de chansons notamment pour Johnny Hallyday mais curieusement on ne recensait encore aucun thriller dans son œuvre.

L'oubli est réparé avec la publication jeudi de "Sekt, l'origine du venin" (TohuBohu), premier volet d'une série oppressante sur le monde des sectes.

"Sekt est un fantasme de l'adolescence. Je voulais écrire un thriller depuis toujours", explique l'écrivain âgé de 56 ans à un journaliste de l'AFP.

Au départ, "Sekt" aurait dû être une série télé, mais, déplore l'auteur de "Cantique de la racaille" (couronné par le prix de Flore en 1994), "monter une série télé aujourd'hui c'est encore plus compliqué que de sortir un livre".

De ce désir, il reste un roman "très visuel" qui "peut assez bien se matérialiser dans l'imaginaire"... à condition d'avoir l'estomac bien accroché.

Vincent Ravalec ne ménage pas son lecteur. Le livre s'ouvre de façon terrifiante avec une scène de crucifixion. Des suicides, des sacrifices humains, le diable lui-même qui semble tirer les ficelles d'une histoire où se noient un ex-flic et une ancienne juge devenus enquêteurs pour la "Miolds" (pour Mission interministérielle d'observation et de lutte contre les dérives sectaires, un organisme librement inspiré de la Miviludes) font de ce roman un livre souvent difficile à lire.

- "Thriller noir" -

L'écrivain assume cet absence totale d'humour et d'ironie qui caractérisent pourtant une grande partie de son œuvre.

"C'est un parti-pris", affirme Vincent Ravalec qui vient par ailleurs de sortir chez Fayard "Sainte-Croix-les-Vaches", un polar néo-rural désopilant dans la veine des bouquins de l'Américain Charles Williams ("Fantasia chez les ploucs").

"Je voulais faire un thriller noir, avec une couverture où l'on voit du sang couler. J'ai vraiment voulu épouser les codes du genre", se justifie l'écrivain qui revendique "un exercice de style".

"Le livre est assez dense", admet l'auteur d'"Un pur moment de rock'n roll" qui n'a jamais caché son intérêt pour le monde du chamanisme (il est notamment co-auteur de "Plantes et chamanisme" et "Bois-sacré: initiation à l'iboga") et sur les progrès (parfois inquiétants) du transhumanisme.

"On vit une époque complexe et la tâche du romancier est de rendre compte de cette complexité", souligne l'écrivain. "Nous sommes arrivés à un moment de l'humanité assez fascinant et compliqué".

"Ce que nous racontait la science-fiction il y a 20 ou 30 ans est en-deçà de ce qui nous arrive en ce moment", insiste-t-il.

Pour puiser son inspiration, Vincent Ravalec raconte consulter le site du Darpa (Agence du ministère américain de la Défense pour les projets de recherche avancée de défense). "C'est effarant! On voit naître technologiquement un nouvel homme".

On retrouve également dans "Sekt" des éléments recueillis dans des rapports de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) sur le satanisme.

"Beaucoup de choses dont je parle concernant le satanisme sont vraies y compris les sacrifices humains", assure l'écrivain avant de tempérer (un peu) son propos. "Ce que je raconte dans le livre est évidemment extrême, c'est du fantastique... mais il y a pas mal de trucs qui ne sont pas très loin de la réalité".

"Plus je vieillis et plus je fais des livres que j'ai envie de lire", dit Vincent Ravalec qui aime donc les livres qui font peur, à conseiller aux âmes peu sensibles.

Vos commentaires