En ce moment
 

Après Samsung, Huawei dévoile à moitié son smartphone pliable à 2.299€: cela a-t-il du sens ?

Après Samsung, Huawei dévoile à moitié son smartphone pliable à 2.299€: cela a-t-il du sens ?
huawei, samsung

On l'avait dit: 2019 est l'année du smartphone pliable, qui pourrait marquer une rupture technologique sur le marché assez stagnant des smartphones. Depuis l'iPhone en 2007, on n'a pas inventé grand-chose, en effet: écran plus grand, fiche technique qui se gonfle chaque année ; à part ça, c'est le même principe depuis 12 ans.

Après Samsung il y a une semaine, c'est au tour de l'autre grand nom du smartphone Android de faire le malin avec un téléphone bardé d'écrans et qui se plie et se déplie à souhait. Il s'agit du Mate X, que nous n'avons pu qu'apercevoir à travers des vitres. Comme Samsung, Huawei n'a montré qu'un appareil en cours de finalisation. Il sera disponible en juin et d'ici là, on doit se contenter de ce qu'a annoncé l'emblématique patron de la division mobile Richard Yu lors de la conférence de presse. Le modèle qu'il avait en main ne semblait d'ailleurs pas capable d'afficher autre chose que l'écran d'accueil…

Huawei pète la forme

Le géant chinois des télécoms, sur la sellette dans certaines régions du monde qui l'accuse d'espionnage industriel, n'en reste pas moins l'un des plus grands leaders dans le monde des smartphones.

Lors de la conférence de presse à Barcelone, en marge du Mobile World Congress, un énorme salon dédié aux technologies mobiles en tous genres, Huawei a fait ses comptes. Et il a de quoi sourire: les ventes en 2018 ont atteint un nouveau sommet, dépassant les 206 millions de smartphones à travers le monde (180 en 2017).

Un chiffre d'autant plus significatif que le marché américain lui est toujours inaccessible, pour des raisons diplomatiques et politiques essentiellement, au grand soulagement d'Apple et Samsung.

mate_X001

8 pouces !

A Barcelone, dimanche, il a voulu "connecter le future". Et pour ce faire, il a présenté, quelques jours donc après le Galaxy Fold de Samsung, sa propre vision du smartphone pliable. D'après le patron de Huawei, "on utilise de plus en plus le smartphone", donc "on a besoin de plus".

Le Mate X, fermé, est composé de deux écrans de 6,6" et 6,38". Il peut donc se déplier pour devenir un smartphone carré de 8 pouces. C'est un peu plus grand que le Galaxy Fold de Samsung qui fait 7,2" déplié :

Le Mate X est sans bordure, ce qui lui donne un aspect assez élégant. La charnière brevetée est composée de 100 pièces pour parvenir à déplier et replier le smartphone sans débordement d'un écran sur l'autre une fois refermé. Il fait 11 mm refermé, contre 17 mm pour le Fold de Samsung. C'est une grosse différence.

La dernière invention mobile de Huawei est également 5G, d'où le slogan "connecter le futur". Il sera équipé du modem maison Balong 5000, qui serait le plus rapide du marché. Un modem que Huawei va vendre à d'autres marques, bien entendu. Dans les meilleures conditions d'accès à la 5G en pleine rue, vous pourriez télécharger un fichier de 1GB en 3 secondes, toujours d'après Huawei…

Le Mate X est équipé de deux batteries qui délivrent 4.500 mAh. Elles se rechargent très rapidement: 55W, le bloc est tellement puissant qu'il peut servir pour un ordinateur portable également.

N'oublions pas le détail qui tue: il faudra débourser 2.299€ pour la version avec 8 GB de RAM et 512 de stockage interne.

comm1

Quel intérêt au niveau de l'interface ?

Techniquement, on l'a compris, ces smartphones pliables sont une belle prouesse, une belle vitrine. Mais est-ce bien pratique ? Va-t-on souvent ouvrir le smartphone de Huawei ou se contenter de son écran principal de 6,6" ?

D'après le géant chinois, l'intérêt principal de cette augmentation de surface d'écran, c'est le multitâche. On peut effectivement afficher deux fenêtres, donc deux applications en même temps, côte à côte. Pour le reste, on se pose des questions. On a vu une démo de la galerie photos, des emails, des textes: tout s'affiche évidement en plus grand. Pourquoi pas… Mais en ce qui concerne les vidéos et les jeux, on se demande ce que ça peut donner. Rien de très pratique selon moi, à moins que les développeurs se mettent au format carré (ce qu'ils ne feront pas).


 
 

Conclusion

Le smartphone pliable de Huawei, que la presse n'a pu qu'admirer de loin, derrière une vitre à Barcelone, est avant tout une vitrine technologique, le symbole d'une course, d'une guerre que se livrent le géant chinois des télécoms et Samsung. Avant d'être un nouveau modèle commercialement réaliste, le Mate X est là pour en mettre plein la vue, et jouer à "c'est moi le plus innovant".

Il me semble cependant plus abouti que le Galaxy Fold du sud-coréen. Le Mate X est plus fin et plus transportable, il est composé de deux grands écrans utilisables pliés ou non, et il y a une bande dédiée aux antennes et aux appareils photos: il suffit de retourner le téléphone pour faire un selfie ou photographier un paysage, et dans les deux cas vous aurez un écran entier pour viser, et tous les capteurs à disposition.

Pour le reste, il faudra attendre les premières prises en main, sans doute en été, pour savoir si ces deux smartphones pliables ont du sens, et justifient un prix exorbitant: 2.299€ chez Huawei, 1.999€ chez Samsung.
 
 
 
 

Vos commentaires