En ce moment
 
 

Ce smartphone a des bords "pressables" qui déclenchent des actions: à part ça, que vaut le HTC U11 ?

Ce smartphone a des bords
 
smartphone
 

Le HTC U11 est le dernier flagship du constructeur taïwanais, qui mise cette année sur une originalité matérielle (on peut presser l'appareil) et logicielle (un assistant intelligent). Mais justifient-elles le prix demandé (749€), l'un des plus élevés de l'année ? On l'a testé durant deux semaines pour tenter de répondre à la question.

Le taïwanais HTC fait ce qu'il peut pour reconquérir des parts de marché dans les ventes de smartphones, mais c'est très compliqué. L'un des maîtres des téléphones haut-de-gamme Android à l'époque, tant au niveau du design que de la surcouche logicielle, HTC a subi de plein fouet la déferlante du sud-coréen Samsung et ensuite celle des constructeurs chinois, Huawei en tête.

Depuis quelques années, les ventes en Europe se font de plus en plus discrètes, malgré la sortie de très bons smartphones (mais très chers, aussi). Et le HTC U11, dernier flagship taïwanais en date, ne change pas la donne. HTC veut rester une marque d'appareil haut-de-gamme, malgré la difficulté de faire débourser plus de 500€ aux consommateurs (à part pour Apple, Samsung et parfois Huawei).

Sa fiche technique est à l'avenant sans être exceptionnelle: écran 5,5" de 2560 x 1440 pixels, 64GB de stockage interne extensible, 4 GB de RAM, processeur Snapdragon 835 dernier cri, batterie de 3000 mAh, appareil photo 12 MP à l'arrière et 16 MP à l'avant, Android dans sa dernière version, en 7.1.1. Prix de lancement: 749€ (aïe).

htcu11003
Il brille, il brille

Se démarquer, coute-que-coute

Pour attirer le consommateur, tous les moyens sont permis. On l'a vu par exemple avec Alcatel, qui a affublé le dos de son dernier smartphone de leds qui s'allument avec la musique ou les notifications.

HTC a choisi une parure très bling bling pour son U11. Sa structure en métal est recouverte de verre poli. On appelle ça le Liquid Surface, et le résultat, c'est que ça brille dans tous les sens. La version chrome irisé (bleue) que nous avons testée est très jolie, très classe. Mais aussi très salissante. On y voit la moindre trace de doigt. Heureusement, l'appareil est étanche: les plus maniaques vont donc passer leur temps à le laver…

Autre moyen de sortir du lot, plus improbable celui-là: la fonction Edge Sense. Le HTC U11 est "squeezable" (à traduire par "pressable" en mauvais français). On peut configurer des actions rapides si l'on presse les tranches du téléphone lorsqu'on le tient en main. Lors de notre test, nous avons paramétré la fonction de telle sorte qu'une légère et courte pression lançait l'appareil photo, tandis qu'une forte et plus longue pression allumait la torche. Fonction utile par moment, mais qui a donné lieu à quelques lancements involontaires de la caméra, en sortant le téléphone de la poche par exemple.

Les autres spécificités du HTC U11 résident dans la partie logicielle. Le taïwanais est très (trop) ambitieux à ce niveau-là. Blinkfeed, situé par défaut sur l'écran de gauche, est un agrégateur d'actualités, de rendez-vous de votre agenda, de publications en provenance de vos comptes Facebook et Twitter. Mais on ne gagne pas grand-chose dans l'histoire (le concept est un peu dépassé), et on aperçoit même, de temps en temps, des contenus publicitaires… HTC tente également de concurrencer Google Assistant avec Sense Companion, un genre d'assistant personnel qui vous propose un tas d'infos plus ou moins utile. Mais il doit tout apprendre de vous, alors que Google sait déjà tout de vous. A quoi bon dépenser des millions là-dedans ?

htcu11008
Un assistant plus encombrant qu'autre chose

Conclusion

Le HTC U11 est un smartphone à la finition soignée et au look inédit, avec un revêtement en verre coloré et brillant aussi tape-à-l'œil que salissant. Ses originalités au niveau du matériel (quand on presse les tranches, des actions sont effectuées, même si l'appareil est en veille) et logiciel (un assistant maison qui essaie de concurrencer celui de Google) ne sont hélas pas des arguments valables pour justifier le prix très élevé de 749€. Le OnePlus 5, par exemple, a une fiche technique presque similaire pour 499€.

De plus, outre le prix, le HTC U11 a quelques défauts, à commencer par un capteur d'empreinte trop petit (beaucoup de vaines tentatives de déverrouillage durant notre test), un écran qui n'occupe pas assez l'espace de la face avant (71% contre 80% pour les autres flagships du moment), un seul capteur photo à l'arrière (qui ne permet donc pas d'effet de profondeur), et l'absence d'un port mini-jack (il faudra utiliser des écouteurs sans-fil ou l'adaptateur fourni).

Cependant, il reste un smartphone haut-de-gamme digne de ce nom, grâce à un appareil photo de très grande qualité malgré les 12 MP (un des meilleurs de l'année selon nous, avec le LG G6), en plein jour comme en début de soirée. Il est également étanche (IP 67), signe des smartphones les plus élaborés techniquement. Si ces deux arguments vous parlent, alors le HTC U11 est peut-être pour vous…


 
 
 
 
 
 
 
 

 




 

Vos commentaires