En ce moment
 
 

Ces moyens de transports étonnants dont les ventes explosent: "C’est quelque chose qui pourrait remplacer la voiture"

 
 

De nombreuses personnes optent de plus en plus pour des moyens de transports comme le monocycle ou l'hoverboard, des appareils électriques de plus en plus tendance. Reportage de Martin Vachiery et Guillaume Wils.

Ce n’était qu’une mode, mais elle pourrait révolutionner les moyens de locomotions ! Aujourd’hui, des dizaines d’engins électriques inondent le marché, certains ont tout simplement trouvé… une nouvelle façon de se déplacer. Mi-piéton, mi-cyclo, ils font désormais partie du paysage urbain. Kismad, épicier, se déplace avec un véhicule gyroscopique personnel qu’il ne quitte plus jamais, le "mini pro". "C’est très pratique et amusant en même temps. Quand il y a de la circulation, on a ça dans son coffre de voiture, on la sort et on est parti. Les livraisons arrivent en temps et en heure", explique-t-il. 


Zoom sur le Nine Bot

"Le Ninebot est connecté à une application propre à l’appareil. Une fois connecté, il est dirigé à distance par une télécommande via le bluetooth", explique Jonathan De Smet, représentant de la technologie NineBot. "L’appareil permet d’avancer en se penchant un peu vers l’avant. En se redressant, il nous permet de freiner ou de reculer. Et pour tourner, vous utilisez le bras central. C’est très facile, très stable. Vous ne pouvez pas tomber."


"Les ventes explosent vraiment"

Aujourd’hui, ces engins débarquent dans les grandes surfaces. L’objet le plus vendu s’appelle: "l’hoverboard" ou "balance scooter" selon les marques. Il s’agit d’une sorte de skateboard électrique.

"Les ventes explosent vraiment, explique Benoit Verstraeten, Chef de rayon sport chez Cora. En plus, avec l’arrivée du beau temps, tout le monde veut sortir avec son balance scooter, impressionner ses amis à faire des tricks (des figures, ndlr). C’est vraiment un sentiment de liberté, s’évader, se changer les idées…"


Des prix de 300 à 1.200 euros


Les engins les plus performants restent onéreux. Le "Nine Bot mini pro" roule à 20km/h, mais coûte 1.200€. Comptez 1.000€ pour le monocycle ONE +. Le plus accessible reste le Balance Scooter et ses 12km/h, à 300€.


"Un vrai moyen de locomotion"

"C’est offrir une nouvelle mobilité, une nouvelle façon de se déplacer en ville, estime Manu Bekhor, Gérant du magasin Cityzen - Cycles électriques. C’est un vrai moyen de locomotion et donc c’est quelque chose qui pourrait absolument remplacer la voiture".

Avec 30km d’autonomie en moyenne, ces engins électriques peuvent faciliter les petits déplacements. A 6km/h sur le trottoir et jusqu’à 20km/h sur la route, tout en restant écologiques.




 

Vos commentaires