En ce moment
 

Détente en vue entre la messagerie Telegram et Apple

Détente en vue entre la messagerie Telegram et Apple
L'icône de l'application Telegram sur un téléphone portable, le 17 avril 2018 à MoscouYuri KADOBNOV
Internet, Russie

La messagerie Telegram, qui a accusé Apple d'avoir empêché les mises à jour de son application sur ses appareils mobiles, a indiqué vendredi que le groupe américain les permettait de nouveau.

Le co-fondateur de la messagerie cryptée Pavel Dourov a remercié sur Twitter le numéro un d'Apple Tim Cook "de permettre (à Telegram) de diffuser la dernière version de @telegram à des millions d'utilisateurs, malgré les derniers revers".

Jeudi, M. Durov avait affirmé qu'Apple "empêch(ait) Telegram de mettre à jour ses applications iOS (le système mobile d'Apple, ndlr) à l'échelle mondiale depuis que les autorités russes ont ordonné à Apple de supprimer Telegram de l'App Store", la boutique en ligne d'application du géant technologique.

La justice russe a ordonné mi-avril le blocage de Telegram tant que l'application ne fournira pas aux services de sécurité les moyens de lire les messages des utilisateurs, ce qu'elle a refusé. Telegram a toutefois réussi à contourner ce blocage et reste généralement accessible en Russie, malgré des perturbations.

Lundi, l'agence russe de régulation des télécoms a demandé à Apple de cesser la distribution en Russie de Telegram et de bloquer les notifications de la messagerie, lui donnant un mois pour s'exécuter sous peine de "possibles" mesures de rétorsion.

Fondé en 2013 par les frères Pavel et Nikolaï Dourov, créateurs auparavant du très populaire réseau social russe VKontakte, Telegram compte aujourd'hui 200 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 7% en Russie.

Vos commentaires