En ce moment
 
 

Deux semaines avec le Galaxy S8 de Samsung: est-il vraiment le roi des smartphones Android ?

Deux semaines avec le Galaxy S8 de Samsung: est-il vraiment le roi des smartphones Android ?
 
samsung, Android, smartphone
 

Acclamé à sa sortie par la presse internationale, le Galaxy S8 de Samsung est vu par certains comme le meilleur smartphone Android du moment. A 799€, c'est l'un des plus chers, sans aucun doute. Deux fois plus que le Galaxy A5 dont il est finalement le grand frère un peu plus stylé, vaut-il son titre et son prix ?

avant
Avant et après l'ajustement de l'application au format atypique de l'écran. On remarque que l'horloge se rapproche un peu trop des autres icônes et que le sol est surélevé, dans Super Mario Run.

ON A AIME

Le design. Il claque toujours autant, cet écran au format allongé (18,5:9 au lieu du 16:9 traditionnel) et 'borderless', donc recourbé sur les côtés et occupant une très grande proportion de la face avant. Au final, on a 5,8" de diagonale, pour un smartphone à l'encombrement raisonnable, et à l'utilisation à une main presque facile. Certaines applications sont assez flexibles pour s'adapter à ce format, d'autres doivent être zoomées (au choix), ce qui provoque parfois quelques bugs d'affichage. Le dos est en verre soi-disant anti-rayures, mais on hésite quand même à le déposer n'importe où. Le cerclage en métal discret rappelle les modèles précédents. La prise en main, avec les courbes présentes également dans le dos de l'écran et la largeur contenue, est tout simplement excellente. Bref, un smartphone qui en jette, surtout lorsqu'il est allumé. Et qui est toujours aussi étanche, option non-négligeable.

L'écran. Samsung est le patron dans ce domaine, et ce depuis quelques années. Ses dalles Super Amoled sont tout simplement les meilleures, en termes de contraste (les noirs sont les plus noirs du marché, comme sur les TV OLED de LG), de luminosité maximale, de rendu des couleurs, de reflets contenus et de choix de résolution (de HD+ à WQHD+, pour s'adapter aux exigences de chacun). Les vidéos qu'affiche ce superbe écran compatible HDR (mais où sont les sources ?) sont somptueuses, surtout en mode 'plein écran', celui qui zoome légèrement dans l'image. On n'a jamais vu mieux.

ecran
La meilleure expérience vidéo du moment sur smartphone, c'est ça

L'autonomie. Alors que la capacité de la batterie, sur le papier, n'a pas évolué par rapport au modèle précédent, l'optimisation pointue de l'interface maison de Samsung, rebaptisée Experience 8.1, fait des merveilles. A la sortie de l'usine, le S8 est en mode Full HD+ (pas la définition la plus poussée, donc), mais avec l'option très pratique 'always on' (voir plus bas). On a tenu une journée et demie, ce qui est vraiment pas mal à l'heure actuelle. On se rapproche du Mate 9de Huawei, plus lourd, et équipé d'une batterie plus imposante.

L'interface. Experience 8.1 est l'une des meilleures, si pas la meilleure interface ajoutée à Android. Certes, elle comporte son lot d'applications maison Samsung qui font double emploi avec celles déjà excellentes de Google (Agenda, mail, etc), ainsi qu'un magasin d'applications soi-disant inédites pour Samsung, mais qui n'a aucun intérêt à côté du Play Store de Google. Cependant, l'agencement des icônes, le menu contextuel qui apparait quand on maintient son doigt sur une application et surtout l'option 'always-on' (l'écran affichant l'heure et les notifications lorsqu'il est en veille) font vite oublier le reste.

ON EST DÉÇU

Les options de déverrouillage. Supposé être un point fort du Galaxy S8 avec ces nombreuses options, le déverrouillage nous a vendu du rêve lors de la conférence de presse à laquelle nous avons assisté, il y a quelques semaines à Londres. Notre préférée sur le papier, c'est la reconnaissance faciale. Hélas, elle n'est pas instantanée: il faut appuyer sur le bouton de déverrouillage de la tranche ou sur le bouton virtuel d'accueil pour que la caméra frontale s'active et tente de reconnaître votre visage. S'il fait lumineux et que vous tenez bien le smartphone, c'est gagné. Dans les autres cas de figure, c'est plus aléatoire. Il faut alors recourir au schéma, au code PIN ou au capteur d'empreintes digitales, mais il a été relégué dans le dos de l'appareil à un bien étrange endroit, très haut, et juste à côté de l'appareil photo. Intuitivement, même après deux semaines, l'index ne le trouve toujours pas. Il faut souvent tourner l'appareil pour regarder où il se trouve. Quant à la troisième option, la reconnaissance de l'iris, c'est plus rapide mais il faut mettre les yeux bien en face des trous qui s'affichent à l'écran de déverrouillage, et après avoir balayé l'écran du doigt. De plus, il ne faut être ni trop près, ni trop loin de l'objectif frontal. Pas forcément évident.

dever
Il faut positionner le smartphone très précisément pour que le déverrouillage par l'iris fonctionne

L'assistant virtuel. On l'a bien senti dès la conférence de presse: Bixby est trop ambitieux pour être honnête. Et c'est le cas. A l'heure actuelle, en français, il est totalement accessoire, même si l'écran d'accueil qui lui est dédié (à gauche) est visuellement intéressant et assez sobre. Bixby photo n'arrête pas de vous harceler avec des notifications, et quand vous pointez un Bic avec l'appareil photo, Bixby va chercher sur Amazon ce qui ressemble le plus à ce Bic (mais pas le Bic en question, un modèle pourtant des plus classiques). C'est tout. Les Coréens peuvent, parait-il, dialoguer avec Bixby, tout comme les anglophones le font avec Alexa. On se pose la question: fallait-il déjà intégrer Bixby au S8, en Europe ?

L'appareil photo. Samsung était le roi de la photo en 2016 avec son Galaxy S7. Mais en 2017, il n'a pas vraiment touché à son appareil photo, même si les modules sont légèrement différents. La construction et le fonctionnement sont identiques, idem pour la stabilisation, la résolution ou l'ouverture (f/1.7, on ne fait pas mieux). Ça reste donc très bon, mais on est un peu en retrait de ce que peut faire le LG G6, notamment. Et de la part de celui qui prétend chaque année au titre de 'meilleur smartphone', on a le droit d'être un peu déçu. A titre d'exemple, les doubles optiques présentes chez Huawei, entre autres, si elles ne prennent pas de meilleures photos, permettent des jeux de profondeur et des effets 'bokeh' intéressants.

CONCLUSION

Le Galaxy S8 de Samsung est sans conteste un des meilleurs smartphones Android du moment, que ce soit au niveau de l'interface, du design, de l'étanchéité et des performances. Si pas le meilleur, en fait.

Mais à 799€, on arrive à des constats similaires à l'iPhone d'Apple: les gens payent l'exclusivité, le design et quelques options inédites (mais pas forcément utiles, comme la reconnaissance de l'iris), au détriment d'un bon rapport qualité/prix. En effet, entre 400€ et 600€, on trouve déjà d'excellents appareils sous Android. Le S8 n'est pas le bon plan du mois, vous l'avez compris, mais il devrait bénéficier d'offre conjointe des opérateurs, et d'une baisse de prix d'ici l'automne.

Le dernier flagship de Samsung est donc le roi des smartphones Android, mais un roi un peu trop cher à notre goût, même si la concurrence (LG, Sony, HTC) se permet la même gamme de prix. Il faut se tourner du côté des Chinois comme OnePlus, Lenovo ou Huawei pour trouver des meilleurs rapports qualité/prix.

interface
A droite, le menu qui s'ouvre quand on touche la fine barre sur la courbure verticale de l'écran

 

 

 




 

Vos commentaires