En ce moment
 
 

France Culture démonte les rouages du complotisme

France Culture démonte les rouages du complotisme
Les théories du complot sont devenues un phénomène de société majeur, amplifiées par Internet, mais elles ont existé à toutes les époques : c'est ce que démontrent "Les mécaniques du complotisme", unPATRICK KOVARIK
Internet

Les théories du complot sont devenues un phénomène de société majeur, amplifiées par Internet, mais elles ont existé à toutes les époques : c'est ce que démontrent "Les mécaniques du complotisme", une nouvelle "collection" de podcasts de France Culture.

Ces "Mécaniques", bientôt en ligne, sont découpées, à la façon d'une série télé, en saisons dont chacune explore en plusieurs épisodes une nouvelle théorie du complot. Une dizaine de saisons sont prévues, mises en ligne au rythme d'une toutes les deux semaines.

"L'idée, c'est d'autopsier dix grands cas d'offensives complotistes dans l'Histoire", pour faire ressortir "à la fois les invariants et leurs spécificités", raconte à l'AFP Sandrine Treiner, directrice de France Culture.

Une première salve consacrée aux attentats du World Trade Center sera diffusée ce mercredi, le 11 septembre. En 5 épisodes d'une quinzaine de minutes, cette première saison décrypte la naissance et l'évolution des thèses conspirationnistes autour de cet événement, qui surgissent dès l'effondrement des tours jumelles.

On découvre ou redécouvre comment ces théories prennent corps et s'épaississent, relayées par des personnalités américaines comme le polémiste Lyndon LaRouche, ou en France, Jacques Cheminade et Thierry Meyssan (l'auteur de "L'effroyable imposture").

Leur succès médiatique est analysé : des médias traditionnels qui surfent sur ces thèses, à internet, grand "accélérateur de rumeurs", et plus tard la naissance de YouTube qui amplifie leur propagation.

La deuxième saison sera plus dépaysante puisqu'elle racontera l'histoire des "Monita Secreta" ("instructions secrètes"), un faux ouvrage du XVIIe siècle attribué aux Jésuites et censé révéler leurs méthodes secrètes pour diriger le monde (bien avant les illuminati...).

"La construction de faux est inscrite dans l'histoire. Dans les exemples que nous allons disséquer, outre les Monita Secreta, nous allons en consacrer un à l'idée de la Révolution française comme complot des franc-maçons et des illuminati", dévoile Sandrine Treiner.

- Histoire, science et fiction -

Parmi les autres études de cas à venir : les Protocoles des sages de Sion; le complotisme chez Staline avec l'affaire dite des blouses blanches (des médecins pour la plupart juifs accusés d'avoir tenté d'assassiner des dirigeants soviétiques); la thèse fabriquée par le KGB selon laquelle le sida était une invention de la CIA; ou encore le complotisme anti-Soros en Hongrie...

"Dans ces histoires-là, on est frappé de voir qu'il n'y a pas de progrès. Le développement de la science et de la connaissance n'a pas permis de venir à bout du complotisme, et c'est même presque l'inverse", relève-t-elle.

Cette démarche s'inscrit dans la mission du service public en matière de lutte contre les "fake news" ou infox, au même titre que "Les idées claires", des vidéos à podcaster produites par France Culture et franceinfo, qui démontent chaque week-end une idée reçue.

"Cette nouvelle collection de podcasts est une contribution vraiment intéressante à tout ce qui touche aujourd'hui à la lutte contre la désinformation", estime Sandrine Treiner. "Et c'est en prenant du champ historique que France Culture peut prendre à bras le corps ce genre de sujets".

Cette initiative s'inscrit dans le nouveau programme de podcasts originaux que France Culture diffusera pendant la saison 2019-2020.

La station, pionnière dans cet univers du podcast en pleine frénésie, entend continuer à développer ses créations et varier toujours plus les formats, aussi bien pour parler d'histoire ou de science que de fiction.

Elle prépare notamment une collection "d'histoires à hauteur d'enfants", une exploration du vide et du néant à l'occasion de la fête de la science le 5 octobre, et "de grandes enquêtes au long cours".

Côté fiction, les internautes pourront faire le plein de suspense le 23 septembre avec "le Projet Orloff", une série d'espionnage, deuxième création issue d'un concours d'écriture organisé par France Culture et la SACD.

Vos commentaires