En ce moment
 
 

Game over pour la plateforme de jeux vidéo en ligne de Google, Stadia

Game over pour la plateforme de jeux vidéo en ligne de Google, Stadia
La plateforme de jeux viédo en ligne Stadia avait officiellement été lancée en novembre 2019INA FASSBENDER
 
 

Trois ans après le lancement de la plateforme de jeux vidéo en ligne Stadia, qui permet à ses utilisateurs de jouer sans avoir besoin de console ou d'ordinateur, Google a annoncé jeudi la fermeture définitive du service en janvier.

Stadia, mis en service en novembre 2019, "n'a pas attiré l'audience que nous attendions", a expliqué un responsable du groupe, Phil Harrison, dans un message sur le blog de Google. "Nous avons donc pris la difficile décision de commencer à mettre fin" à Stadia.

L'entreprise laisse aux abonnés jusqu'au 18 janvier pour arriver au bout de leurs périples. Elle remboursera entièrement le matériel, principalement les manettes qui permettaient d'accéder au service, acheté chez Google Store ainsi que les jeux acquis sur Stadia. Le groupe ne remboursera pas en revanche les abonnements.

"Ils ont eu une excellente idée mais un mauvais modèle commercial", analyse Michael Pachter, du cabinet Wedbush Securities.

"Ils ont essayé de proposer le service sous forme d'abonnement mais sans jeux" ou presque, explique-t-il à l'AFP. En payant environ 10 dollars par mois, les abonnés à Stadia ont en effet accès à un nombre limité de jeux mais doivent encore ouvrir leur portefeuille pour en acquérir plus, à la pièce.

Microsoft à l'inverse, vendeur des consoles Xbox, propose son service en ligne Game Pass "avec pleins de jeux", que les joueurs peuvent également télécharger gratuitement sur leur console ou ordinateur, ce qui le rend bien plus attractif, souligne M. Pachter: Game Pass a plus de 25 millions d'abonnés quand Stadia en a moins d'un million.

Microsoft, qui possède aussi plusieurs studios de jeux vidéo, s'appuie sur sa large communauté de joueurs sur consoles et ordinateurs pour alimenter Game Pass, leur permettant de jouer sur l'écran qu'ils préfèrent, y compris téléphones, tablettes ou téléviseurs, grâce au stockage des jeux dans le cloud.

Pas besoin d'équipement dédié, il suffit de télécharger une application, d'utiliser une manette compatible et d'avoir accès à une bonne connexion internet, venant ainsi concurrencer frontalement Stadia dès son lancement, avec cependant un catalogue nettement plus étoffé.

Le groupe a même récemment noué un partenariat avec le fabricant sud-coréen Samsung afin d'intégrer directement dans leurs téléviseurs connectés la possibilité d'accéder à Game Pass.

Ses grands concurrents Sony et Nintendo se sont aussi positionnés sur ce marché du "Netflix des jeux vidéo". Tout comme Apple, avec Arcade, et plus récemment Amazon, avec sa plateforme Luna.


 

Vos commentaires