En ce moment
 
 

Google négocie des accords de licence avec des médias

(Belga) Google a entamé des négociations pour arriver à des accords de licence avec des éditeurs de presse, afin d'atténuer les critiques qui accusent le géant californien de tirer des bénéfices indus de leurs informations, selon des sources proches des discussions.

Les négociations entre le moteur de recherche et des organes de presse ne font que commencer, les éditeurs concernés étant pour la plupart en France et dans d'autres pays européens, d'après ces sources. Payer pour des informations serait un revirement pour le géant de la Silicon Valley, très critiqué par les médias ces dernières années pour afficher leur contenu dans les résultats de recherches - et engranger les revenus publicitaires qui leur sont associés - sans contrepartie. Contacté par l'AFP, Google a indiqué vendredi chercher des façons nouvelles d'aider les éditeurs. "Nous voulons aider les gens à trouver du journalisme de qualité - c'est important pour une démocratie bien informée et cela aide à soutenir un monde des médias durable", a déclaré Richard Gingras, vice-président de Google pour l'information, dans un communiqué. "C'est un sujet qui nous est cher, et nous discutons avec des partenaires et cherchons des façons nouvelles d'élargir notre coopération avec les éditeurs". Selon le Wall Street Journal, Google réfléchit à des accords pour développer des informations "premium". Google a toujours refusé de payer pour les liens vers des articles qui apparaissent dans les résultats de recherches, et n'a pas changé de position sur ce point, ont indiqué à l'AFP des sources au courant du dossier. La firme californienne fait valoir qu'elle génère du trafic vers les sites d'information, et aide ainsi leurs éditeurs à engranger des recettes publicitaires. (Belga)

Vos commentaires