En ce moment
 
 

La maison du futur, c'est pour 2016: voici tout ce qui la rendra intelligente et connectée (photos)

 
smart home, maison connectée, samsung, Open Interconnect
 

RTL info a pu visiter la maison d'un futur de plus en plus proche: elle sera équipée de capteurs connectés, et pourra interagir avec de nombreux appareils électroniques de la vie courante. Le tout, via une seule application. C'est pour fin 2015 ou début 2016 !

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la notion de smart home. C'est l'association des mots anglais maison et intelligente.

Le concept n'est pas neuf: la domotique existe depuis des dizaines d'années, et donne effectivement un cerveau à nos maisons, ou plutôt un moyen d'en contrôler les pièces et certains appareils.

Mais son installation est fastidieuse (des câbles à tirer, du matériel à installer, etc) et son coût prohibitif, car elle nécessite l'intervention et l'entretien d'un expert.

L'ère du numérique change tout

Comme pour l'industrie musicale ou les moyens de communication, l'arrivée du numérique bouleverse le secteur de la domotique traditionnelle. Les petits objets qui servent à rendre notre maison connectée ne coûtent plus grand-chose, et pour les contrôler, il suffit d'une application sur smartphone ou sur tablette.

Tout le challenge, désormais, c'est de perfectionner ces petits appareils, de les rendre fiables et faciles à installer. Et à l'autre bout de la chaîne, il faut idéalement une seule application pour tout contrôler…

Encore Samsung ?

Alors que tout cela semblait utopique il y a 4 ans, "on est désormais sur le point de pouvoir installer tout cela chez soi, pour une somme de départ inférieure à 600$", a expliqué Peter Vanhecke, le directeur de Samsung Belgium, lors d'une présentation à Malines, cette semaine.

Le géant coréen, omniprésent sur la scène de l'électronique grand public, devrait accélérer le développement et l'accessibilité de la maison intelligente et connectée. Pour plusieurs raisons.

D'abord, parce qu'il a racheté SmartThings l'été dernier. La start-up américaine a lancé une première gamme d'objets connectés pour la maison, destinés au marché local. L'entreprise va continuer de travailler à sa manière mais Samsung va absorber l'expertise et le catalogue de produits existants. Il a d'ailleurs gardé le logo de la start-up originelle, mais en a changé le nom: Smart Home.

Ensuite, parce que Samsung commercialise déjà des centaines de produits que vous êtes susceptibles d'utiliser tous les jours: smartphone, tablette, télévision, aspirateur, frigo, four, appareil photo, caméra, etc. "On a vendu 665 millions de produits dans le monde en 2014. D’ici à 2017, tous les appareils mobiles et les téléviseurs de notre gamme seront compatibles Smart Home et, à l’horizon 2020, tous les produits Samsung pourront communiquer ensemble", nous a rappelé M. Vanhecke.

Enfin parce que Samsung, c'est une machine diablement efficace au niveau du R&D (des milliers d'ingénieurs occupés à plein temps par la Recherche et le Développement), et au niveau commercial (gestion poussée et locale de la distribution de ses produits, et du marketing).

center


On a fait le tour de la maison de… 2016

Dans un hall d'exposition à Malines, le constructeur a fabriqué la maison du futur, intégrant tous les objets connectés de SmartThings, ceux que Samsung possèdent déjà, et quelques appareils de partenaires qui seront compatibles.

"Tout cela sera disponible en Belgique fin 2015 ou début 2016", nous a-t-on promis.

Il faudra donc encore attendre quelques mois pour avoir une offre commerciale complète et cohérente, mais la presse a pu se faire une bonne idée du futur proche de la maison connectée, du lit à la cuisine, de la cave à la porte d'entrée.

Quels sont les objets qui rendent votre maison "smart" ?

Mais concrètement, à quoi pourrait ressembler votre maison si vous décidez de la rendre intelligente et connectée ? Quels sont les appareils concernés, et quels sont les petits capteurs à installer ?

  1. Le HUB. C'est un petit boitier blanc à relier à votre routeur. C'est à lui que se connecteront tous les appareils de votre smart home. Ce sera la boite crânienne de votre maison (le cerveau, ce sera l'application qui contrôlera le tout, à travers vos envies, vos besoins, vos habitudes).

  2. Le SmartSense Motion. C'est un simple détecteur de présence. Il ne servira qu'à dire à votre application s'il y a du mouvement à la maison. Au final, cela pourrait signaler la présence d'un intrus.

  3. Le Smart Power Outlet. C'est un adaptateur pour votre prise électrique. Vous y reliez votre "bête" cafetière (par exemple), pour que l'application puisse l'allumer ou l'éteindre à distance. Ce petit boitier est essentiel: il permettra de rendre "smart" n'importe quel appareil de votre maison. Vous ne devrez pas remplacer votre machine à expresso flambant neuve.

  4. Le SmartSense Open/Closed. Il s'agit d'un détecteur d'ouverture de porte ou de fenêtre, à l'instar de ce qu'on retrouve dans un système d'alarme traditionnel. C'est l'élément de sécurisation par excellence. Mettez-en un peu partout et vous serez averti de la moindre tentative d'effraction chez vous, via votre application.

  5. Le SmartSense Moisture. Lui, c'est le plombier. Il détecte l'humidité dans une pièce. Placé au sol, il vous préviendra en cas de fuite. "Un partenaire a déjà sorti un aquastop compatible: en cas de fuite, l'arrivée d'eau peut se couper, pour éviter le pire", a-t-on appris.

  6. Les appareils de Samsung. Le robot aspirateur, le lave-linge, le four, le frigo, la télévision, les haut-parleurs sans-fil, les caméras de surveillance… Comme on l'a dit, ils seront bientôt tous connectés et compatibles avec la plateforme Smart Home du constructeur.

  7. Les partenaires. Le consortium "Open Interconnect" rassemble plusieurs fabricants désireux de rendre compatibles tous leurs objets connectés les uns avec les autres, et d'établir un standard de connectivité et de sécurité. Certains produits étaient installés dans la maison de démo à Malines: on a ainsi vu le thermostat Nest ou la serrure connectée de Yale.

inser



Un HUB, une application, un cerveau…

A l'heure actuelle, il y a 10 milliards d'appareils connectés dans le monde. Selon des estimations de Google, il y en aura 75 milliards en 2020. Et sans doute une quinzaine dans votre maison, afin de la rendre "smart", qui veut dire connectée, donc observable et contrôlable à distance.

Sans un cerveau, sans une application à la fois très complète mais très facile à utiliser, ce ne seront que des gadgets.

C'est l'une des raisons pour lesquelles l'arrivée de Samsung peut mettre tout le monde d'accord. Il est l'incontestable N.1 mondial en termes de vente de TV, de smartphones et de frigo (entre autres…), et l'un des acteurs majeurs du consortium "Open Interconnect". Il va sans doute imposer quelques standards.

"L'idée est d'avoir un seul HUB, et une seule application, pour savoir ce qu'il se passe dans la maison (les petits capteurs de SmartThings), et contrôler les nombreux appareils connectés (de Samsung ou d'autres marques). Mais tout doit être pensé en fonction des besoins et des envies du consommateur", a martelé Peter Vanhecke, qui a précisé que tout devrait également être "sécurisé" avant d'être commercialisé, pour garantir la vie privée et l'intégrité physique et morale des utilisateurs.

A quoi ça servira ? Deux exemples concrets

Sur l'application Smart Home en plein chantier, l'utilisateur est d'ailleurs placé au centre de tout.

Quand il se lève le matin, il le signale à l'application: les lampes (avec la couleur souhaitée) et la machine à café s'allument, une musique relaxante vous aide à sortir du lit. Votre radio préférée vous attend dans la salle de bain.

Vous quittez la maison ? Prévenez aussi l'application, et elle éteindra tout, vous préviendra si une porte ou une fenêtre est ouverte. Au travail, elle vous signalera toute activité imprévue, et pourra lancer au besoin la caméra qui surveille votre salon, pour que vous puissiez vérifier.

A terme, bien entendu, cela se fera automatiquement, votre smartphone pouvant facilement savoir si vous êtes à la maison, au travail et en déplacement. Votre bracelet d'activité dira si vous êtes réveillé, stressé, etc.

Ce ne sont que des exemples. Les possibilités sont infinies…

Conclusion

Patience: 2016 devrait être l'année de la maison intelligente. Un standard de communication et de connectivité se met en place via Open Interconnect ; et Samsung, acteur important de l'électronique grand public, va rendre accessible et abordable son concept de Smart Home.

Les petits capteurs de SmartThings (rachetés par Samsung) surveilleront votre maison. Tous les appareils qui s'y trouvent (TV, caméra, robot aspirateur, frigo, etc) seront contrôlables à distance. Une seule application permettra d'atteindre le but ultime de la maison intelligente: vous faciliter la vie, vous faire gagner du temps, vous prévenir en cas de problème (intrusion, fuite d'eau, etc).

La "maison du futur", que l'on a visitée cette semaine, c'est pour très bientôt.

Mathieu Tamigniau (Twitter: @mathieu_tam)

 

 

 

 




 

Vos commentaires