En ce moment
 

La police demande aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture

La police demande aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture
La police demande aux internautes de ne pas relayer une vidéo de tortureDENIS CHARLET
Internet

La police de Lyon a demandé mercredi aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture d'un homme de 28 ans circulant sur les réseaux sociaux qui a conduit à la découverte d'un cadavre "pieds et poings liés".

En milieu d'après-midi mardi, un homme appelle la police pour lui indiquer qu'il venait de voir sur Messenger une vidéo montrant un de ses amis poignardé et tué.

Un peu plus tard, dépêchés sur les pentes de la Croix-Rousse, les pompiers découvraient effectivement le cadavre d'un homme "pieds et poings liés" présentant huit plaies sur le dos.

Selon le parquet de Lyon, un autre homme était également agressé sur cette vidéo mais n'a pas été identifié ni retrouvé pour l'heure.

"La victime décédée, de nationalité algérienne, présente sur l'agglomération lyonnaise depuis au moins 3 ans, était défavorablement connue pour avoir été condamnée à plusieurs reprises pour vols aggravés et violences", détaille le procureur de Lyon, Nicolas Jacquet, dans un communiqué. Une autopsie doit être pratiquée mercredi.

L'enquête pour "meurtre précédé, accompagné ou suivi d'actes de torture commis en bande organisée" a été confiée à la police judiciaire de Lyon, ajoute-t-il.

Mercredi matin, la vidéo circulait toujours sur Internet selon la police qui a tweeté : "Vous êtes nombreux à nous signaler une vidéo de torture. Une enquête a été ouverte par la #Police judiciaire de #Lyon et les policiers de #Pharos sont mobilisés pour faire retirer la vidéo. NE RELAYEZ PAS ces images choquantes !".

La plate-forme Pharos du ministère de l'Intérieur est chargée de la lutte contre les contenus illicites sur internet.

Vos commentaires