En ce moment
 
 

Les Belges négligent la cybersécurité et leurs mots de passe

Les Belges négligent la cybersécurité et leurs mots de passe

(Belga) Les Belges connaissent les principaux cyber-risques mais les négligent, ressort-il de la deuxième édition du Cyberbaromètre d'Axa Partners. Par rapport à l'année dernière, plus d'internautes indiquent qu'ils réutilisent leurs mots de passe ou qu'ils ont accès au compte Facebook d'une autre personne.

En 2018, 73% des Belges n'approuvaient pas qu'une grande partie de leurs données personnelles soit disponible de manière simple sur Internet. Ce pourcentage a diminué de 2% (71%) cette année. "En d'autres termes, nous sommes non seulement de plus en plus nonchalants à l'égard de nos données personnelles, mais nous accordons également moins d'importance à notre vie privée - sauf en ce qui concerne les photos non désirées", indique le baromètre. Près d'un quart des Belges (23%) disent qu'une photo d'eux a déjà été publiée par une de leur connaissance alors qu'ils n'étaient pas consentants. Il s'agit du double par rapport à l'année dernière (11%). Sur Facebook, il apparait que plus d'un utilisateur belge sur dix (12%) garde son profil complètement public. 64% des utilisateurs ont modifié leur profil pour que seuls leurs amis puissent le consulter. Et "pour 19% d'entre nous, notre profil est uniquement accessible par nos amis et les amis d'amis", observe Axa Partners. Fait marquant: 5% n'ont aucune idée de qui peut voir leur profil. En outre, trois utilisateurs belges de Facebook sur dix (30%) déclarent qu'ils peuvent se connecter au compte Facebook d'une autre personne. Dans la plupart des cas, il s'agit du compte du conjoint (17%), de l'enfant (12%) ou d'autres membres de la famille (10%). Le Cyberbaromètre 2019 montre également que, par rapport à l'année dernière, moins de Belges inventent, pour leurs comptes, un tout nouveau mot de passe qui ne s'inspire pas des anciens: "La moitié des Belges (50%) utilisent régulièrement le même mot de passe pour différentes applications et sites web. 23% n'ont même qu'un seul mot de passe qu'ils préfèrent utiliser pour tous les sites Web et applications où ils sont inscrits". Cette année, Axa Partners s'est également intéressé à la manière dont les Belges forment leurs mots de passe. Et visiblement, trop de Belges s'inspirent d'informations personnelles (49%), de mots faciles à retenir (21%) ou de phrases (8%). Seul 1 Belge sur 5 (22%) choisit des chiffres et des lettres au hasard et à peine 3% des Belges utilisent un outil en ligne pour la création aléatoire de mots de passe. Point positif: de plus en plus de Belges renouvellent régulièrement leur mot de passe alors qu'en 2018, 29% des Belges n'y avaient pas touché. En 2019, ce pourcentage est tombé à 26%. Il faudrait, de préférence, les changer chaque année lorsqu'ils sont liés à des comptes privés, ponctue Hanne Vandecapelle, Value Proposition Manager Cyber Axa Partners. (Belga)

Vos commentaires