En ce moment
 
 

Les tests de Mathieu: ce téléphone pour senior a un bouton dédié à WhatsApp, est-ce une bonne idée?

Les tests de Mathieu: ce téléphone pour senior a un bouton dédié à WhatsApp, est-ce une bonne idée?
© RTL INFO

Pour que mon avis ne soit pas trop corrompu par mes nombreux tests de smartphones traditionnels, j'ai confié le TOUCHsmart à Myriam, retraitée de 64 ans sans aucune expérience du monde numérique mobile. La cible précise de l'entreprise autrichienne spécialisée Emporia pour cet appareil à clapet qui navigue entre GSM et smartphone.

Le marché du smartphone est tellement vaste qu'il existe de nombreuses marques assez peu connues du grand public, et qui se concentrent sur une cible bien particulière. Il y a par exemple les smartphones "durcis", destinés aux personnes actives sur chantier par exemple, et qui résistent aux chutes, aux températures extrêmes, à l'eau, etc.

Mais il y a également depuis quelques années des appareils dédiés aux seniors. La petite entreprise autrichienne Emporia fait partie des acteurs principaux. Elle a débuté l'aventure à la fin du 20e siècle avec des téléphones fixes équipés de très grandes touches et d'un son puissant. Suivant l'évolution des tendances, Emporia a sorti un smartphone il y a quelques années, mais il n'a pas trouvé son public.

Raison pour laquelle l'entreprise vise cette année une clientèle intermédiaire: les seniors qui n'osent pas franchir le cap du grand smartphone tactile mais qui veulent faire plus que téléphoner et envoyer des SMS. Il y a quelques semaines est donc sorti le TOUCHsmart (129€), un "smartphone" à clapet qui a la particularité d'être équipé d'un bouton WhatsApp.

Pour m'assurer de la pertinence de ce test, j'ai confié le TOUCHsmart à Myriam, 64 ans et novice complète dans le domaine de la téléphonie intelligente. C'est  à deux que nous avons configuré et mis en service l'appareil.

emporia

La seule application que veulent les seniors

Avant d'entrer dans le vif du sujet, un mot sur les seniors. Emporia consacre pas mal de temps à étudier leurs habitudes, leurs envies et leurs particularités.

Et selon des chiffres qu'il a récoltés, WhatsApp est l'application qu'ils préfèrent. La raison principale: rester en contact avec la famille, recevoir une photo des petits enfants, etc. 60% des seniors qui utilisent WhatsApp disent qu'ils communiquent plus fréquemment qu'auparavant grâce à cette application.

Logique, donc, qu'Emporia intègre un bouton WhatsApp sur le clavier physique de son smartphone à clapet. Son unique rôle est de lancer cette application de messagerie (entre deux personnes ou en groupe) servant à partager textes, photos, vidéos, sons et autres émoticônes ou GIF.

La marque rappelle qu'il y a 75 millions de seniors en Europe qui ne sont pas 'mobile digital', donc qui n'ont pas de smartphone. En Belgique, il y a 4,3 millions de personnes ayant plus de 50 ans et 52% d'entre elles seulement ont un smartphone. Ce qui représente donc un marché potentiel intéressant pour Emporia.

Petit prix, (très) petite configuration

Emporia sait également que la majorité des seniors ne conçoivent pas de dépenser 1.000 euros pour un smartphone (et ils ont raison). D'autant plus qu'ils en feront un usage a priori limité. L'entreprise autrichienne a donc choisi une approche très 'entrée de gamme' pour ses GSM (la majorité des ventes actuellement) et smartphones.

Cela signifie que le prix du TOUCHsmart est limité (129€), mais que la fiche technique est très, très (très) pauvre: 4 GB de stockage interne et 256 MB de RAM, écran tactile de 3,35", caméra principale de 5 MP, batterie de 1.400 mAh. Dès lors, il n'y a qu'une version spéciale d'Android (Go 8.1) qui peut tourner sur une telle configuration. Adaptée, elle est verrouillée et n'a pas de magasin d'applications. Vous ne pouvez compter que sur WhatsApp, forcément, et sur la météo et un petit navigateur internet (en plus des traditionnels contacts, calendrier, réveil, etc).

e1
Très grand clavier, petit écran: l'application WhatsApp peu lisible

Une expérience générale qui en pâtit

Sans surprise, la fluidité n'est pas au rendez-vous, or elle est garante de la stabilité et de la confiance qu'un utilisateur a dans une interface, aussi minimaliste soit-elle. Les photos sont désastreuses et doivent être supprimées rapidement vu la taille de la mémoire (4 GB mais on peut insérer une carte micro-sd jusqu'à 64 GB). La batterie tient difficilement une journée, même en allant uniquement de temps en temps sur WhatsApp (et sur aucune autre application puisqu'il n'y en a pas).

Bref, l'expérience générale n'est pas bonne et au lieu d'être une étape vers l'achat d'un vrai smartphone nettement plus riche en fonctionnalités, elle pourrait plutôt décourager les seniors…

Si je comprends l'approche "prix" pour séduire les seniors, je ne comprends pas qu'Emporia, qui m'a expliqué faire des analyses sur les particularités physiques des seniors (vue, ouïe, précision des gestes), sorte un TOUCHsmart aussi peu agréable à utiliser.


WhatsApp plus difficile à utiliser que sur un smartphone !

Car parallèlement à l'expérience générale assez pauvre, il y a l'application WhatsApp, tant mise en avant par la marque, qui s'avère problématique.

En effet, elle n'a pas pu être retouchée par Emporia, donc elle est presque identique à la version équipant les smartphones normaux, pour lesquels elle est logiquement conçue. La lisibilité est délicate (même en mettant la taille des caractères au max), l'écran de 3,35" beaucoup trop petit pour une utilisation avec le doigt (or c'est nécessaire pour sélectionner les conversations, naviguer dans les menus et les émoticônes, etc).

Et le comble: quand on commence à écrire un message (avec le clavier physique de 12 touches), l'option des caractères par défaut est réglée sur Chiffres, il faut d'abord changer le mode de saisie en Lettres, et ce à chaque ouverture de l'application :

ezgif-4-b10d36b88cee

Ce qui m'amène à conclure, et c'est bien dommage, que WhatsApp est finalement plus difficile à utiliser que sur un smartphone traditionnel. Le seul avantage du TOUCHsmart: avoir un bouton physique de lancement dédié à cette messagerie.

Mon avis

L'idée de départ d'Emporia est bonne, et m'avait séduite sur le papier: un smartphone pour senior avec un clapet, un écran tactile, un clavier physique et un bouton WhatsApp. Tout ce que souhaitent, finalement, ces seniors qui ont trop peur des grands smartphones mais qui ont très envie de communiquer de manière plus riche avec leurs proches.

Cependant, et c'est directement lié au prix plancher (129€) que tient à garder Emporia pour attirer les seniors peu dépensiers dans le domaine des "gadgets" électroniques, le TOUCHsmart est équipé d'une fiche technique d'il y a plus de 10 ans, ce qui le rend très lent et limité au niveau de la photographie et de l'autonomie.

Si la présence du clavier physique est rassurante, son utilisation avec l'application WhatsApp, tant vantée par Emporia, est assez délicate, voire problématique car par défaut, on écrit des chiffres au lieu de lettres (il faut appuyer sur un bouton pour changer le mode de saisie du clavier).

Mon ressenti général est donc très mitigé, et je pense qu'il vaut mieux débourser 199€ pour avoir un smartphone normal, quitte à devoir expliquer plus longtemps à un senior comment s'en servir, comment ne pas faire de bêtises, etc.

L'avis de Myriam

Le ressenti de notre jeune apprentie des technologies mobiles de 64 ans est cependant assez positif. Venant du GSM traditionnel, elle est ravie d'avoir accès à WhatsApp et accepte son utilisation parfois caduque (elle ne connait rien d'autre…). Elle trouve que c'est un bon rapport qualité-prix. 

Ce qui est important pour elle, c'est le clavier physique qui lui rappelle son ancien GSM. Elle n'a pas dû apprendre à utiliser un clavier virtuel un peu effrayant pour les seniors.

Elle apprécie également la station de recharge, vu que c'est là qu'il doit passer la plupart de son temps. On en vient au gros défaut qu'elle soulève: l'autonomie déplorable. Elle le charge toute la nuit mais en cours de journée, il se décharge si vite, même sans utilisation, qu'il vaut mieux le recharger.

L'autre défaut qu'elle pointe du doigt: la petite taille de l'interface de l'application WhatsApp. Difficile à lire, encore plus difficile à manipuler avec le doigt. Un comble pour un appareil étudié pour convenir aux seniors…


 
 
 
 
 

 

Vos commentaires