En ce moment
 
 

Les tests de Mathieu - Une nouvelle marque de smartphone débarque en Belgique: que propose TCL, mastodonte chinois de l'électronique ?

Les tests de Mathieu - Une nouvelle marque de smartphone débarque en Belgique: que propose TCL, mastodonte chinois de l'électronique ?
 
Les tests de Mathieu
 

Un géant chinois, à la base fabricant d'écran et de téléviseur, se lance sous sa propre marque en Belgique. J'ai discuté avec un responsable local, et j'ai essayé le dernier smartphone de TCL, un modèle entrée de gamme à 259€: TCL 20L+.

Je vous dis régulièrement que le marché des smartphones est saturé, en Belgique comme dans la plupart des régions du monde. Il y a de nombreuses marques proposant des appareils au prix et à la qualité très variables. Et même s'il est clair qu'il n'y a pratiquement que le top 3 (Apple, Samsung et Xiaomi) qui engrange de solides bénéfices, d'autres acteurs veulent leur part du gâteau. TCL est la dernière marque en date à se lancer à l'assaut du marché belge. Il s'agit d'une de ses très grandes entreprises chinoises, disposant de plusieurs filiales qui produisent des appareils électroniques en tout genre. Il s'agit principalement de télévisions, mais également, selon les régions, de tablettes, de barres de son, d'écouteurs, de frigos, de machines à laver, ou d'air conditionné. Et donc, également, de smartphones. L'entreprise a racheté Alcatel dans les années 2000 (et a utilisé la marque BlackBerry pendant quelques années), mais se lance sous sa propre marque. J'ai testé le TCL 20L+, le dernier modèle en date (entrée de gamme, il coûte 259€), puis j'ai discuté avec un responsable local.

Nous avons discuté de TCL dans le podcast RTL TechTalk

Un bon rapport qualité-prix

Le TCL 20L+ est un smartphone assez grand (diagonale de 6,67"), à la fiche technique basique, ce qui est logique vu le prix contenu. Il y a un processeur Snapdragon 662, puce entrée de gamme de 2020 qui se limite à la 4G (pas un souci chez nous pour le moment) mais qui est épaulée par 6 GB de RAM. Le stockage interne est généreux: 256 GB, ce n'est pas toujours le cas dans cette gamme de prix. La batterie de 5.000 mAh est elle aussi généreuse, mais sa charge n'est pas très rapide (18W, comptez 2h et 30 minutes). Enfin, il y a trois capteurs photos à l'arrière, qui promettent de la polyvalence (un capteur standard de 64 MP, un grand angle de 8 MP et un macro de 2 MP).

Voilà pour les chiffres. Au niveau de l'expérience utilisateur, on est dans de l'entrée de gamme, mais soignée. L'interface maison TCL UI 3.0 sous Android 11 n'est pas très fluide vu la puissance relative du processeur et le fait que la dalle Full HD+ de l'écran LCD se limite à un taux de rafraîchissement de 60 Hz. TCL prouve cependant une certaine maîtrise des écrans, car l'image est loin d'être mauvaise (notamment grâce à sa technologie NXTVision). Les deux haut-parleurs permettant la stéréo, le visionnage de vidéo s'avère agréable.


Des photos très moyennes

La partie photo n'est pas terrible, j'ai noté un manque cruel de détails malgré l'abondance de pixels (64 millions théoriques) du capteur principal, nouvelle preuve que ce chiffre ne veut pas dire grand-chose. On peut certes shooter en grand angle (la qualité est acceptable) et en macro (les plans à 4 cm sont assez flous), mais dans l'ensemble, c'est de la photo 'entrée de gamme', sans surprise.

Le design est plutôt agréable à l'œil grâce à une face avant dont l'écran occupe 91% dans un format 20:9, et grâce au dos dont le plastique est mat, finition 'brossée'. Je le préfère nettement aux plastiques brillants qui attrapent toutes les traces de doigts.

TCL semble avoir une certaine ambition logicielle: il est possible de se créer un compte TCL et de le relier au smartphone, mais je n'en vois pas l'intérêt, donc je suppose que personne ne le fera. Il y a quelques applications maison originales comme le partage de fichiers ; TCL+ qui je suppose, propose du contenu dans certaines régions ; NXTVision qui permet de personnaliser la technologie d'affichage en fonction du contenu (mais il y a un petit délai désagréable car visible) ; un centre d'assistance basique, etc. Rien de très intéressant au menu, mais rien de mal fait, à part quelques traductions françaises approximatives. Il y a également ce bouton Google Assistant sur la tranche, pratique pour ceux qui l'utilisent, et le bouton de l'empreinte digitale (sur l'autre tranche) qui peut faire office de 'lancement rapide'.


 

Quelles sont les ambitions de TCL en Belgique ?

A l'heure actuelle, TCL n'est pas très présent en Belgique, où il est officiellement arrivé en mars 2021. Un responsable pour le Benelux m'a expliqué que le géant chinois de l'électronique grand public débarque dans notre pays "au niveau de l'industrie mobile", donc avec des smartphones principalement, mais aussi des petits écouteurs sans fil (Moveaudio S150 et S200) et - quand elle sera dispo chez nous - des routeurs 5G (LinkHub CPE). "On analysera ensuite ce que le client veut, et on s'efforcera de rencontrer ses demandes avec la large gamme de produits dont on dispose", m'a expliqué Marvin Voorneman. "Les tablettes vont bientôt arriver", nous dévoile-t-il cependant. Pas encore de TV pour l'instant, Samsung n'a pas trop de souci à se faire, donc…

En réalité, TCL n'est pas vraiment nouveau sur le marché des smartphones, même si les smartphones brandés TCL n'existe que depuis 1 an et demi. "On a fabriqué des produits mobiles sous différentes marques pendant de nombreuses années". Donc des téléphones et smartphones 'produit blanc', notamment pour des opérateurs.

La marque ne cache pas son côté "bonne expérience pour un prix abordable". Elle me dit qu'elle a "atteint ses objectifs" en 2020, malgré la crise, augmentant ses parts de marché de 5% en Europe alors que le marché global a reculé de 5%. TCL vend beaucoup de smartphones sur l'entrée de gamme dans l'Europe du sud et de l'est.

Pour se démarquer, comme je l'ai dit, "les smartphones TCL sont uniques car ils embarquent la technologie maison baptisée NXTVision, qui améliore la qualité de l'image tout en veillant à ne pas abîmer les yeux". Quant aux smartphones Alcatel (englobés en 2005), "toutes nos marques ont leur propre identité" et l'ancien fleuron français se distinguerait avec "une technologie innovante qui améliore les moments de joie pour tout le monde". Ce qui ne veut rien dire du tout…

Bref, TCL a de gros moyens de production, et est assez balaise au niveau des écrans. De fournisseur pour d'autres grandes marques, il est devenu fabricant de produits finis au fil des ans.

Conclusion

Globalement, je dirais que le TCL 20L+ est un bon petit smartphone: pour 259€, il offre un bel espace de stockage interne, un écran agréable entouré de deux haut-parleurs, une expérience Android moyenne. C'est déjà pas mal.

Cependant, il arrive tard: Oppo, OnePlus et surtout Xiaomi ont profité des problèmes de Huawei pour devenir les "nouveaux chinois" dans nos magasins. Or TCL est encore très peu visible en Belgique: on trouve ce smartphone uniquement en ligne via des sites en néerlandais comme Belsimpel ou Bol.com (on m'a dit également chez Vandenborre et Coolblue, mais je n'y ai trouvé aucune référence lors de mes recherches). Bref, il y aura du travail au niveau de la communication et de l'image de marque pour convaincre les clients potentiels…

A 259€, le TCL 20L+ affronte un adversaire direct qui n'est pas à sa portée: le Poco X3 Pro (249€), un appareil bourré de qualités pour un prix très contenu, même si je n'ai pas encore eu l'occasion de l'essayer. Samsung vient également de dévoiler une nouvelle proposition pour son entrée de gamme (A22) qui est moins chère que TCL…




 

 




 

Vos commentaires