En ce moment
 
 

OnePlus 3: le "tueur d'iPhone" chinois à 399€ est de retour, et il a un nouvel argument béton

OnePlus 3: le
 
OnePlus, smartphone, Android
 

La marque atypique chinoise OnePlus fait à nouveau trembler les grands noms du smartphone, avec une troisième version de son produit phare. Toujours aussi bon marché (399€), et de plus en plus performant. Cerise sur le gâteau: le système d'invitation, c'est fini, tout le monde peut l'acheter. Mais que reste-t-il aux grands ? La réponse dans notre test.

Depuis quelques années, vous l'avez forcément remarqué, la concurrence est féroce sur le marché du smartphone. Les plus jeunes comme les plus vieux ont fini par imiter les geeks de la fin des années 2000, et désormais, chacun veut un téléphone intelligent, rempli d'applications de plus en plus indispensables.

Si Apple a montré la voie avec son iPhone, cet appareil reste hors de prix (un nouveau modèle sort chaque année aux alentours de 749€). Mais d'autres fabricants ont suivi le géant américain en sortant également leur flaghship (un porte-drapeau) annuel: Samsung a été imité par LG, HTC, Sony, Motorola, etc…

Puis sont arrivées les marques chinoises, Huawei en tête. Ce dernier, déjà bien présent en Europe avec des antennes 4G et des serveurs notamment, a réussi à se faire une belle place en Belgique, grignotant sans cesse des parts de marché à la concurrence. Mais il est victime de son succès et de sa stratégie commerciale classique: les prix ont donc augmenté, et se rapprochent de Samsung, notamment.

Le vrai outsider

Heureusement, il reste des marques inédites comme OnePlus. Il s'agit d'une entreprise qui n'a de chinois que l'origine: tout est pensé à l'occidentale, du marketing au packaging, en passant par la stratégie commerciale. L'équipe de OnePlus est d'ailleurs composée de profils nettement plus internationaux que chinois.

Le concept est malin: proposer un smartphone aussi puissant (voire plus) que les marques traditionnelles, mais à un prix totalement cassé. D'où le surnom: flagship killer, "tueur de smartphones haut-de-gamme".

Comment ? Grâce à des ventes exclusivement en ligne via un système d'invitations (mais ça, c'est terminé, heureusement, voir plus bas), une gestion des stocks minutieuses, un budget marketing proche de zéro (réseaux sociaux, web), pas de coûteux système de distribution dans les grandes surfaces de chaque pays. C'est la recette pour gagner de l'argent tout en vendant un excellent smartphone à la moitié du prix d'un iPhone.

Quoi de neuf ?

La plus grosse nouveauté du OnePlus 3, c'est sans conteste le fait qu'il est disponible pour tout le monde, immédiatement. Fini le système d'invitations, OnePlus est arrivé à maturité et peut se permettre d'anticiper la demande, de fabriquer plus, de vendre plus. C'est une très bonne nouvelle.

Au niveau du design, OnePlus est rentré dans les rangs et a maigri: 7,35 mm et 158 grammes. Son quatrième smartphone (après le One, le 2 et le X) est plus conventionnel, avec une coque en métal unibody (impossible à ouvrir, donc) au dos arrondi (des airs de Huawei Mate S), un appareil photo carré qui ressort légèrement, et des antennes apparentes (les lignes noires transversales). Bref, un design qu'on a déjà vu quelque part, et qui rend finalement le OnePlus plus passe-partout, ce qui ne plaira pas à ceux qui voulaient justement se démarquer en utilisant cette marque. Rassurez-vous: l'ingénieux interrupteur pour mettre le smartphone en mode silencieux ou prioritaire est toujours là. 

Parlons de l'écran. Il s'agit d'un AMOLED dont la taille est toujours de 5,5 pouces, et la définition Full HD (ce qui suffisant). Les bordures sont très fines sur les côtés, et contenues en dessous et au-dessus. Résultat: l'image occupe une grande partie de l'écran, et c'est tant mieux. D'autant que les boutons Android (retour, home et multitâche) sont physiques et non intégrés dans l'écran: il ne faut donc pas les faire apparaître sans cesse, comme c'est le cas sur de nombreux autres modèles bien plus chers. Question couleurs et luminosité, en revanche, on a déjà vu plus agréable, surtout du côté de chez Samsung, qui reste un maître dans le domaine.

Notons également la charge rapide intégrée, baptisée Dash Charge. 60% de l'autonomie est récupérée en 30 minutes seulement, avec le chargeur fourni.

Le capteur photo est un Sony IMX 298 de 16 MP, qui fait partie des meilleurs, même s'il reste en deçà des Galaxy S6/7, notamment. L'application est, grosso modo, celle intégrée de base dans Android 6. Suffisant pour la grande majorité des utilisateurs.

Au niveau du software, OnePlus reste fidèle à sa tradition. OxygenOS, la surcouche maison, se concentre sur la simplicité. Pas d'application maison, à part ce panneau de gauche optionnel qui rassemble les applications les plus utilisées, les personnes les plus contactées, et d'autres petites choses. Juste ce qu'il faut, finalement.

Enfin, last but not least, la fiche technique fait rougir de honte des smartphones vendus bien plus chers. Processeur Snapdragon 820 quad-core (jusqu'à 2,2 GHz), 6 GB de RAM (un record), 64 GB de stockage interne (mais pas de port microSD), batterie de 3.000 mAh. C'est l'un des téléphones les mieux équipés de 2016, tout simplement. Et rappelons-le, pour seulement 399€ !

Conclusion

Si le OnePlus 2, qui se vantait tant d'être un "tueur de flagship", avait quelques défauts bien légitimes eu égard à son prix contenu, ce n'est plus le cas du troisième opus de cette marque chinoise qui fait décidément très bien les choses.

Le OnePlus 3, vendu 399€, est tout simplement le smartphone le plus intéressant au niveau du rapport qualité prix. Si OnePlus ne parle plus de 'flagship killer' dans sa communication, c'est pourtant bien le cas. Samsung, LG, Sony et HTC, qui jouissent d'un plus grand réseau de distribution, notamment dans les magasins et avec les ventes liées des opérateurs, ont du souci à se faire. Leurs flagships, vendus au moins 300€ de plus, n'ont plus grand-chose pour se différencier, à part un écran de meilleure qualité et parfois, un appareil photo légèrement plus performant.

Bref, si vous voulez un smartphone durable (les mises à jour sont rapides car il n'y a qu'une très fine surcouche à Android 6) et très performant, sans dépenser plus de 399€, c'est le seul produit qu'on vous recommandera cette année !


 
 
 
 
 
 
 oneplus006

 


 

 

 

 




 

Vos commentaires