En ce moment
 
 

Test Bose Frames: que valent ces "lunettes écouteurs" qui n'embêtent personne ?

Les tests de Mathieu : ces lunettes de soleil dissimulent des écouteurs que VOUS SEULS pouvez entendre
 
Les tests de Mathieu, Bose
 

Le marché de l’audio personnel connait un étonnant pic depuis quelques années. La raison : l’arrivée de nouvelles normes de transmission sans-fil. Le Bluetooth aussi s’améliore avec une meilleure portée, une meilleure stabilité de connexion et surtout, une moindre consommation d’énergie (pour le dispositif d’écoute comme pour le smartphone).

Dès lors, on voit se multiplier les casques sans fil, avec ou sans réduction active de bruit. Mais surtout, depuis l’arrivée des AirPods d’Apple, ces petits intra-auriculaires qui font penser à des oreillettes. J’ai parlé récemment des FreeBuds 3 de Huawei, des WF-1000XM3 de Sony et des Galaxy Buds+ de Samsung.

Bose est également présent dans le domaine et au-delà des oreillettes traditionnelles qu’il propose, il y a… des lunettes de soleil faisant office d’écouteurs personnels. Il s’agit des Bose Frames : le modèle Alto (que j’ai testé, 229€) présente un format plus carré, et un peu plus grand que le modèle Rondo (prix identique).

bose002

Un son rien que pour vous

Le fabricant américain de matériel audio s’est montré assez audacieux et innovant. Effectivement, il y a deux petits écouteurs près de chaque oreille (voir photo ci-dessous, les cercles oranges), qui diffusent le son émanant de votre smartphone, par exemple.

Etonnamment, alors que ces petits écouteurs sont dans les montures, le son est assez cristallin. Il manque un peu de basses, bien entendu, mais il est parfaitement audible et j’ai apprécié l’expérience. Il ne faut pas trop pousser le volume, cependant : au-delà de 80%, on entend les premières distorsions.

Le plus impressionnant, c’est que votre entourage, lui, n’entendra rien, même si quelqu'un est assis juste à côté de vous. Pour réussir ce tour de magie, Bose a intégré un petit écouteur supplémentaire (cercle blanc, ci-dessous) qui diffuse vers l’extérieur la fréquence inverse du son diffusé vers vos oreilles. Résultat : le son 'disparait' pour les autres. Bose parle d’une 'fuite' du son à hauteur de seulement 1%. Cependant, si vous poussez le volume au-delà des 75%, cette annulation devient moins efficace et votre voisin entendra un léger bruit, j'ai pu le constater.

Important à savoir : par définition, ces lunettes ne vous isolent pas du tout du bruit ambiant, vu qu’il n’y a rien dans vos oreilles. Donc si vous êtes dans un environnement bruyant, comme un avion ou un métro, vous n’allez plus entendre grand-chose. Dans la rue, lors de mon test, c’était cependant très appréciable d’entendre tout ce qui se passait autour de moi, pour éviter de se faire écraser notamment, tout en profitant d'un son agréable. 

Des bonnes lunettes !

Au-delà de l’aspect ‘audio’, les Frames sont avant tout des lunettes de soleil, avec des verres interchangeables et remplaçables facilement (vous pouvez choisir des teintes, environ 20 euros). Il s’agit de verres polarisés et d’après moi, ils sont de bonne qualité, protégeant du soleil tout en restant bien translucides et nets.

Forcément, intégrant l’électronique nécessaire à son fonctionnement et les trois petites enceintes de chaque côté, les branches sont relativement épaisses. Dès lors, vues de côté, les lunettes perdent un peu de leur charme. On se rend bien compte qu’elles servent à autre chose que protéger les yeux.

Sous la branche, du côté droit, il y a l’unique bouton de commande, doré et plutôt discret. Il permet d’allumer les lunettes (elles s’éteignent automatiquement quand vous ne les portez plus), et de contrôler la musique (morceau suivant ou précédent).

Les lunettes pèsent 45 grammes et les ayant portées durant une bonne heure lors d’une promenade, je vous garantis que je n’ai senti aucune gêne. Elles sont équipées d’un micro, donc vous pouvez accepter des appels. Mais vous aurez certainement l’air un peu bizarre car les gens penseront que vous parlez tout seul…

Point important : l’autonomie. Elle est d’environ 3 heures d'écoute musicale constante. Il faut ensuite les recharger avec le câble USB équipé d’un port propriétaire aimanté. Et c’est plutôt long comparé aux oreillettes récentes qui sont compatibles avec la charge rapide (ou très rapide).

Des assistants vocaux et une certaine forme de réalité augmentée

Vous pouvez utiliser les assistants vocaux directement sur les lunettes, pour autant qu’elles soient bien sûr connectées à votre smartphone utilisant l’un de ces assistants.

Dernière chose, mais c’est plutôt accessoire : Bose développe une plateforme de réalité audio augmentée. Ne vous en faites pas, il ne s’agit pas d’afficher quoi que ce soit sur les verres de lunettes (comme les défuntes Google Glass le permettaient), mais de combiner des instructions sonores à une situation bien précise. Il est possible, par exemple, d’utiliser la position GPS pour obtenir des informations comme la direction à prendre, où se trouve le prochain trou de votre parcours de golf, etc. Mais ça reste anecdotique et réservé à l’iPhone.


 
 

 

 




 

Vos commentaires