En ce moment
 
 

TEST: Huawei a-t-il déjà sorti son immense Mate 9 pour profiter de la mort du Galaxy Note 7 de Samsung ?

TEST: Huawei a-t-il déjà sorti son immense Mate 9 pour profiter de la mort du Galaxy Note 7 de Samsung ?
 
smartphone, huawei, Galaxy Note 7
 

Le constructeur chinois Huawei, N.3 incontesté et très ambitieux du marché du smartphone derrière Samsung et Apple, a présenté à la presse il y a quelques jours son Mate 9, un très grand et très puissant téléphone. Certains estiment qu'il peut combler l'absence du Galaxy Note 7 de Samsung, plébiscité par les critiques, mais qui a disparu des rayons après de solides problèmes techniques.

Le Samsung Galaxy Note 7, qui avait été unanimement apprécié par l'ensemble de la presse internationale (celle qui a eu le temps de le tester, aux Etats-Unis surtout), a du tirer sa révérence plus tôt que prévu, soit après quelques semaines seulement, suite à des problèmes de batteries ayant mené à l'explosion de plusieurs modèles.

En cette fin d'année, il y a donc une place à prendre dans le segment des (très) grands smartphones. On parle de presque 6", soit plus de 15 cm de diagonale.

Et Huawei, le grand rival de Samsung sur le marché très concurrencé des smartphones Android, a semble-t-il pris la balle au bond. Alors que son Mate 8 est sorti au début de l'année 2016, il renouvelle déjà son smartphone le plus haut-de-gamme en novembre 2016. C'est donc l'un des très rares cas de deux générations d'un même modèle qui sortent la même année. Impossible de savoir si le Mate 9, que RTL info a déjà pu essayer en primeur, a été avancé pour profiter du faux-pas de Samsung. Mais on peut le supposer…

m1
Un design efficace, sans prise de risque

Un grand classique

Quoi qu'il en soit, voici le Mate 9 de Huawei, le smartphone que le grand fabricant chinois destine "aux utilisateurs professionnels en déplacement" dans sa communication. L'écran est de 5,9" (15 cm), ce qui est souvent la limite maximale. Certains parlent de phablette à ce stade, même si le nom est tombé en désuétude. L'utilisation à une main est délicate avec un appareil de cette dimension, mais il a forcément l'avantage des écrans géants: un site web, une application, un jeu… tout est plus pratique ou plus impressionnant. Surtout que la dalle Full HD est très réussie, avec une belle luminosité, des couleurs fidèles (et ajustables), et un contraste élevé.

La comparaison avec le Note de Samsung s'arrête cependant là: ne cherchez pas d'écran courbé sur les côtés, de stylet ou de résistance à l'eau (IP68), trois caractéristiques qui différenciaient le flagship coréen du reste de la meute Android.

Au niveau du design et du concept, en effet, Huawei n'a pas pris trop de risque. On garde une ligne héritée du Mate S, sorti en septembre 2015: une conception dite 'unibody' en aluminium avec un dos légèrement courbé, une dalle en verre résistant à l'avant avec un écran occupant une grande partie de la face, des angles savamment biseautés, une finition sans défaut.

Bref, c'est du très bon, la prise en main est excellente, mais c'est du très classique. Et finalement, le Mate 9 est un grand smartphone Android. Mais n'oublions pas que le Note 7 de Samsung coûtait 849€ minimum, contre 699€ pour le Mate 9.

m2
Deux capteurs, un autofocus laser, un flash et le capteur d'empreinte

Très rapide, et un meilleur "double capteur" photo

Le Mate 9 est le premier smartphone de Huawei embarquant la dernière puce maison, baptisée Kirin 960. Elle rassemble des composants graphiques et des processeurs à huit cœurs dernier cri. Résultat: des performances de premier ordre, une rapidité à toute épreuve, même dans les jeux les plus exigeants. Impossible de le faire ralentir, celui-là, nous avons essayé…

Le smartphone serait également capable d'analyser vos comportements d'utilisation, afin d'optimiser l'utilisation des ressources, et de conserver une rapidité au fil des mois.

C'est au niveau de la photographie que le Mate 9 fait un pas en avant. Le partenariat avec Leica, concrétisé le printemps dernier avec le Huawei P9 et ses deux capteurs à l'arrière, est poursuivi sur le grand smartphone chinois.

Résultats: deux capteurs également, agencés verticalement cette fois. Il y a un capteur traditionnel de 12 MP en couleurs et un autre de 20 MP en noir et blanc. Combinées, les deux images prises donnent un résultat intéressant. La présence de deux lentilles permet surtout de jouer avec la profondeur de champs, et c'est très efficace: on peut faire de jolis effets Bokeh, soit rendre nette un plan et flou le reste, même après avoir pris la photo. C'est très joli pour les portraits, notamment, et cela a été légèrement amélioré sur le Mate 9 par rapport au P9.

Cette seconde génération de double capteur mise en place avec Leica apporte deux petits plus: un "zoom hybride" 2x, nettement plus efficace que les "faux" zooms de la concurrence. Le principe est le même: l'image est "rognée" dans celle de 20 MP pour simuler un zoom. Comme ce que proposait le Nokia Lumia 1020 et ses 41 MP, il y a très longtemps. C'est également en partie ce que fait l'iPhone 7 Plus d'Apple avec ses deux capteurs. Le résultat est satisfaisant, même si on note une légère perte de qualité de l'image.

L'autre petit plus, c'est la stabilisation optique des capteurs: on peut prendre des vidéos en tremblant légèrement, c'est plutôt pratique.

Au final, le Mate 9 fait forcément de belles photos en plein jour, mais nous a laissé sur notre faim dès qu'on passait en conditions de luminosité plus faibles. A ce petit jeu-là, le Galaxy S7 de Samsung et le G5 de LG gardent une certaine avance.

m4
Des notifications bien plus intelligentes.

Une interface retravaillée, une grande autonomie

L'un des plus grandes qualités du Mate 9, c'est d'être l'un des rares smartphones Android de 2016 équipés de la version 7.0 du système d'exploitation de Google, baptisé 'Nougat'.

La surcouche de Huawei, EMUI 5.0, exploite très bien les nouveautés de Nougat, qui se situent surtout dans une gestion plus subtile des notifications. Au final, l'expérience utilisateur est plus fluide et agréable, et il y a enfin la possibilité de ranger les applications dans un tiroir, plutôt que de devoir les laisser toutes sur les écrans d'accueil (ce que Huawei imposait depuis le début).

Comme pour le Mate 8, Huawei a inséré une grande batterie dans son Mate 9. On parle ici de 4.000 mAh, c'est près du double de la concurrence. Cela permet deux jours d'utilisation presque complet (on a tout de même atteint les 10% de batterie le lendemain après-midi).

Mais qu'importe cette autonomie quand on a la SuperCharge à disposition. Chaque fabricant y va de sa propre technologie, mais le résultat est souvent le même: en moins d'une heure, la batterie retrouve presque 100% de sa capacité ! En soi, c'est déjà un excellent argument de vente…

m5
Un bien grand écran !

Conclusion

La fiche technique du Mate 9 parle d'elle-même: puce Kirin 960 débordant de puissance, 4 GB de RAM, 64 GB de stockage interne extensible, double capteur photo avec effet Bokeh, immense batterie de 4.000 mAh promettant deux jours d'autonomie, écran 5,9" très lumineux et contrasté.

Le tout dans un design raffiné, bien que très sobre et classique. On est clairement dans un smartphone orienté 'business man', sans fioriture, mais d'une grande efficacité en toutes circonstances.

Va-t-il convaincre ceux qui voulaient s'offrir un Galaxy Note 7 ? Pas forcément, car le Mate 9 est "juste" un grand smartphone très performant, à un prix relativement contenu (699€). Le smartphone à tendance explosive de Samsung, lui, avait un écran courbé sur les côtés et un stylet, ce qui permettait des options inédites (même si elles restaient pour beaucoup des options 'gadgets'). Et il était étanche, en plus. Mais il coûtait 849€ avec une fiche technique relativement identique.

Enfin, si le cœur vous en dit, sachez qu'une version 'Porsche Design' du Mate 9, avec un écran plus petit mais courbé, et une fiche technique plus impressionnante encore, est également en vente à plus de 1.200€.

 

 

 




 

Vos commentaires