En ce moment
 
 

Test Samsung Galaxy A52: il a toutes les raisons d'être le smartphone "le plus vendu dans le monde"

Les tests de Mathieu: le Galaxy A52 de Samsung, très belle surprise et meilleur rapport qualité-prix du moment
 
Les tests de Mathieu
 

Un prix très contenu, une fiche technique étonnante, toutes les qualités du logiciel de Samsung: sa nouvelle gamme Galaxy A devrait facilement trouver un large public en Europe et aux Etats-Unis en 2021. Et bien davantage que l'an dernier, il en aura pour son argent...

Mi-2020, j'écrivais un article sur le Galaxy A51 car à l'époque, Samsung se vantait d'en avoir fait le smartphone sous Android "le plus vendu dans le monde". A 369€, il affichait un bon rapport qualité-prix mais souffrait de petits défauts assez visibles, notamment au niveau de l'écran et de la fluidité de l'interface. Je comprenais son succès car Samsung est une machine de guerre commerciale bien implantée aux Etats-Unis et en Europe, mais je n'avais pas ressenti une expérience Android hyper agréable.

Contre toute attente, Samsung m'a agréablement surpris ce jeudi 17 mars, en présentant de manière plus spectaculaire et plus volontaire sa nouvelle gamme Galaxy A (la S étant réservée aux appareils haut de gamme démarrant à 849€). Un A, comme dans Awesome ('génial' en anglais), un mot qui est revenu durant toute la conférence de presse. L'idée de base de la campagne très 'jeune' et visuelle, est que l'on devrait "tous avoir droit à un téléphone génial", comprenez: "pas uniquement ceux qui ont les moyens de mettre 900€ dans un téléphone".

 
 

Pari réussi !

Un discours qui n'a rien de très nouveau, mais qui reste d'habitude à l'état de théorie. Cette fois - surprise - dans les faits également, les smartphones A52 (349€), A52 5G (429€) et A72 (449€) sont vraiment de très bons appareils, à un très bon prix.

J'ai pu mettre la main quelques heures avant le lancement sur le modèle le plus abordable, celui qui devrait se vendre le plus en Belgique où la 5G n'est pas près d'arriver (début des enchères en 2022, 70% de couverture d'ici 2023): le Galaxy A52, au prix de 349€, donc.

C'est un prix raisonnable, où le public accepte quelques concessions. Mais cette année, elles sont maigres. D'abord, la fiche technique, rarement aussi bonne dans cette gamme de prix:

  • Très bel écran AMOLED de 6,5" avec un taux de rafraîchissement élevé (90 Hz) qui assure une fluidité accrue. Noirs profonds, couleurs vives, forte luminosité: tout y est.
  • Processeur 8 cœurs jusqu'à 2,3 GHz: ça ne veut pas dire grand-chose, difficile d'analyser sans détail supplémentaire. Mais c'est fluide, je n'ai pas remarqué de ralentissement en changeant d'applications rapidement. 
  • 6 GB de RAM et 128 GB de stockage interne, suffisant dans 99% des cas.
  • Batterie confortable de 4.500 mAh qui permet d'atteindre facilement 2 jours (d'après Samsung, mais ils ne promettent rien de tel sur un S21 donc c'est sûrement vrai)
  • Etanchéité certifiée IP67 (peut rester 30 minutes sous un mètre d'eau et résiste à la poussière), c'est très rare à 349€
  • Trois capteurs photo à l'arrière: un principal de 64 MP (qui fusionne ses pixels pour des photos de 16 MP), un grand angle de 12 MP, un macro (plan très rapproché) de 5 MP et un dernier pour mesurer la profondeur. C'est plus commun comme scénario, mais il y a de la polyvalence. 
  • Des haut-parleurs stéréo permettant d'apprécier des vidéos sans casque avec un bon volume. 
  • Un capteur d'empreintes sous l'écran performant
  • Ceux qui n'aiment pas le sans fil seront ravis de retrouver un port pour casque mini-jack en bas de l'écran. 

A cette fiche technique très flatteuse, Samsung ajoute un design que j'apprécie. On est sur du plastique, dans un format assez anguleux et avec des bordures d'écran prononcées. Rien d'incroyable, donc. Mais j'apprécie l'effort d'intégration de l'îlot de capteurs photo dans le châssis, une version plus grossière de ce que propose Oppo avec son Find X3 Pro. La couleur bleue de mon exemplaire de test est originale, le toucher relativement agréable. 

Enfin, il y a le précieux logiciel Samsung. Sa surcouche One UI 3 est un modèle d'efficacité et même s'il y a des applications maison encombrantes comme le magasin parallèle (Galaxy Store), on va à l'essentiel, c'est stable, c'est bien dessiné, c'est intuitif. Un logiciel qui se marie bien avec l'écosystème matériel de Samsung: les SmartTag pour localiser vos objets, les montres, les écouteurs sans fil, etc. 


 

Deux inévitables limites

Le Galaxy A52 de Samsung devrait sans peine être le smartphone le plus vendu en Belgique cette année. Et à seulement 349€, vous en aurez donc pour votre argent. A mes yeux, il y a deux limites, mais elles sont bien normales.

La première est la partie photo/vidéo. Samsung dit qu'elle est au top dans sa communication, mais j'ai mené quelques tests et par rapport au haut de gamme, elle baisse vite les armes, quelles que soient les conditions (ou le capteur utilisé). C'est normal, mais il est important de savoir que les photos et vidéos sont bonnes, sans être excellentes.

Deuxième limite: la recharge, qui est plutôt lente. Le chargeur fourni par Samsung n'est que de 15W. Il faudra vous procurer un plus puissant (max 25W) pour aller plus vite (50% en 30 minutes), mais ça reste très loin derrière ce qu'offre les marques Oppo et OnePlus (65W, 100% en 30 minutes).

Pour le reste, c'est un sans faute, vous l'avez compris. Samsung a réussi à réinventer son milieu de gamme pour le rendre à la fois qualitatif et abordable. Les A52 5G et A72 (un peu plus grand) varient légèrement au niveau de la fiche technique, mais on reste dans le même registre. 



 
 
 
 

 




 

Vos commentaires