Une sonde de la Nasa se rapproche de son survol historique le 1er janvier

Une sonde de la Nasa se rapproche de son survol historique le 1er janvier
Illustration du survol prévu de la sonde de la Nasa au-dessus d'Ultima Thule, le 1er janvier 2019HO

Le survol historique par une sonde de la Nasa d'un objet céleste, le plus éloigné jamais étudié, est attendu au tournant 2018-2019: New Horizons devrait passer, le jour de l'An, en trombe au-dessus d'Ultima Thule, objet gravitant à quelque 6.4 milliards de kilomètres de nous.

Ultima Thule, relique glacée des débuts du système solaire, fait environ la taille de la capitale américaine Washington et gravite dans la ceinture de Kuiper, située à environ un milliard de km au-delà de la planète naine Pluton.

La sonde New Horizons doit passer au plus près au-dessus de cet objet spatial à 05H33 GMT le 1er janvier. En attendant, la composition et la forme d'Ultima Thule restent un mystère.

Ultima Thule est "une capsule témoin qui va nous ramener quatre milliards et demi d'années en arrière, à la naissance du système solaire", a déclaré vendredi lors d'un point presse Alan Stern, le principal responsable du projet au Southwest Research Institute.

La sonde inhabitée New Horizons est entrée en "mode sécurité" le 26 décembre et est "en très bon état", a-t-il ajouté.

A bord, une caméra zoome en ce moment sur Ultima Thule, pour que les scientifiques puissent avoir une meilleure idée de sa forme et configuration - à savoir s'il s'agit d'un ou plusieurs objets.

"Nous n'avons jamais vu un objet comme celui-ci auparavant", a précisé Kelsi Singer, co-responsable New Horizons au Southwest Research Institute. Environ un jour avant, "nous commencerons à voir la véritable forme de l'objet".

Pour entrer en contact avec le vaisseau si éloigné de la terre, les scientifiques doivent s'armer de patience: six heures et 8 minutes de délai de communication, dans chaque direction.

La communication indiquant que New Horizons a survécu à son survol à seulement 3.500 km de cet objet spatial est espérée à 15H29 GMT le 1er janvier.

Et les scientifiques de la Nasa attendent avec impatience les premières images.

"Parce que c'est une mission de survol, nous n'avons qu'une chance d'y arriver", a expliqué Alice Bowman, de New Horizons.

La sonde - lancée en 2006 - avait envoyé des images époustouflantes de Pluton en 2015, dont certaines révélant une forme de coeur qui n'avait encore jamais été vue à sa surface.

En attendant, New Horizons continue à parcourir l'univers à 51.500 kilomètres par heure, accomplissant environ 1.6 millions de km par jour.

Vos commentaires