En ce moment
 

USA: un festival de musique utilise la blockchain contre la fraude

USA: un festival de musique utilise la blockchain contre la fraude
Un technicien s'occupe de la maintenance dans une mine de bitcoin au Québec, la monnaie électronique qui utilise la technologie de la blockchain.Lars Hagberg
INFORMATIQUE

Un festival de musique américain va utiliser pour la première fois la "blockchain" pour tenter de lutter contre la fraude aux billets et leur revente à des prix parfois exorbitants.

Pour la première édition prévue le 20 octobre à San Francisco, les organisateurs du OUR Music Festival (OMF) ont affirmé qu'ils allaient se servir de cette nouvelle technologie qui permet de faciliter et surtout de sécuriser toute transaction, financière ou autre, via un procédé de cryptage ultra-perfectionné théoriquement impossible à briser ou falsifier. Chaque transaction est liée à d'autres au sein d'une sorte de grand registre.

Dans le cas présent, les fans utiliseront une application permettant de consulter tous les achats de billets. Les organisateurs espèrent que cela éliminera complètement le marché de la revente.

"La façon dont la billetterie fonctionne aujourd'hui est en quelque sorte acceptée par tout le monde mais il y a des problèmes évidents comme la revente au marché noir, la contrefaçon, la fraude ou des frais démentiels", a expliqué Justin Blau, un investisseur reconverti en DJ sous le nom 3LAU et qui est à l'initiative du festival.

"La raison pour laquelle ces systèmes n'ont jamais été changés c'est parce que, jusqu'à présent, il n'existait pas de meilleure manière", a-t-il relevé, estimant que cela pourrait rééquilibrer les relations entre spectateurs et organisateurs.

Vos commentaires