En ce moment
 

WhatsApp relève à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne

WhatsApp relève à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne
WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisationLionel BONAVENTURE
Internet, INFORMATIQUE

L'application de messagerie instantanée WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne, contre 13 jusqu'à maintenant, en prévision du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), a-t-elle annoncé sur son site.

L'âge minimum reste à 13 ans en dehors des pays de l'Union européenne, précise-t-elle.

Dans un billet de blog, WhatsApp relie cette décision à l'entrée en vigueur prochaine, le 25 mai, du règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), qui s'applique pour tous les ressortissants européens.

Le RGPD fixe à 16 ans l'âge auquel un mineur peut consentir seul au traitement de ses données à caractère personnel, et donc accéder à des services demandant des données personnelles comme WhatsApp.

"Le mois prochain, l'Union européenne met à jour ses lois concernant le respect de la vie privée pour exiger plus de transparence quant à la façon dont les données des internautes sont utilisées en ligne", indique WhatsApp.

"WhatsApp met à jour ses conditions d'utilisation et sa politique de confidentialité là où le RGPD prend effet", précise l'application.

Parmi les autres mises à jour, WhatsApp précise qu'elle a "établi une entité au sein de l'Union européenne afin d'y offrir ses services et de respecter les nouvelles normes strictes de transparence quant à la façon dont elle protège la confidentialité de ses utilisateurs".

En décembre, la Cnil, l'autorité française de protection des données personnelles, avait ordonné à WhatsApp de mieux encadrer le transfert des données personnelles qu'elle recueille vers sa maison mère Facebook.

Vos commentaires