En ce moment
 
 

Plus de poisson dans vos assiettes ? Voici les recommandations des spécialistes de la santé

Chaque Belge mange en moyenne 17 kg de poisson par an. Les professionnels de la santé recommandent d'en consommer au moins 2 fois par semaine. Quels sont les bienfaits du poisson pour notre organisme ? Et quels sont les plus prisés en Belgique ?

En filet, en pavé, cru ou cuit. Les Belges aiment manger du poisson sous des formes diverses. "Quand notre famille a commencé notre commerce, on visait plutôt les Italiens, les Espagnols. Les gens qui venaient de la mer Méditerranée. On avait cette clientèle-là. Le Belge, lui, était plutôt dirigé vers la viande. Et aujourd’hui on voit que ce n’est plus le cas", indique Kim Boulange, employée dans une poissonnerie.

Selon une étude, les ménages belges achètent en moyenne 17kg de produits de la mer par an pour un budget annuel de 190 euros. Ce qui est bien en-dessous de la moyenne mondiale.

Les spécialistes conseillent de manger 120 à 150g de poisson par repas deux fois par semaine. Une quantité variable en fonction de l’âge. Les produits de la mer ne remplacent pas la viande mais complètent l’apport énergétique de l’organisme. "Ce sont des apports surtout en protéines, mais aussi en vitamines D, en certains minéraux comme l’iode qui sont très importants pour l’organisme, et en oméga 3", énumère Aurore Collignon, diététicienne en chef au CHR de la Citadelle de Liège.


Le top 5 des poissons préférés des Belges 

Le cabillaud (39%) et le saumon (36%) arrivent en tête des poissons préférés des consommateurs. Ensuite, le Belge mange de préférence des maatjes (13%), du pangasius (11%) et de la plie (10%). Il choisit également de plus en plus plutôt le frais plutôt que le surgelé.

Le principal point de vente est les grandes surfaces, loin devant les indépendants. Le nombre de poissonneries ne cessent d’ailleurs de chuter. En moyenne dix établissements ferment chaque année en Belgique.

En outre, les clients sont davantage attentifs aux poissons sains et de qualité. "Nous avons lancé le poisson bio il y a quelques mois et c’est un secteur qui est en pleine croissance. Les consommateurs en demandent de plus ne plus", assure Salvatore Butera, manager du département frais d’un supermarché.

De nombreux enseignes proposent également des produits labélisés "pêche durable".

Vos commentaires