En ce moment
 
 

"Ne faites pas régime, vous allez devenir gros": Sonia Dubois déconstruit les idées reçues sur l'alimentation (vidéo)

© RTL INFO

Ancienne chroniqueuse de Frou Frou, émission de France 2, Sonia Dubois a perdu 60 kilos en 1994. Elle est passée de 130 à 70 kilos et cela a changé sa vie. Aujourd'hui, elle sort un livre intitulé "Alimentation: Halte aux mensonges et aux idées reçues". Sonia Dubois était sur le plateau du RTL INFO Avec Vous pour en parler.

Olivier Schoonejans: Vous publiez aujourd'hui ce livre et ce n'est pas pour dire comment faire régime. Vous dites de ne surtout pas faire régime…

Sonia Dubois: "Non, parce que vous allez devenir gros. Une femme qui n'est pas menue, qui est juste moyenne, avec les régimes des gourous que l'on trouve un peu partout, va prendre beaucoup de kilos parce que ces régimes sont restrictifs. En très peu de temps, vous allez perdre beaucoup de poids parce qu'on va vous empêcher à peu près tout. Et puis, vous allez l'arrêter parce que c'est invivable et là, vous allez commencer à bien grossir."

Olivier Schoonejans: Pas de régime, mais on va tout de même essayer de perdre du poids. Vous donnez quelques conseils. Par exemple, quel est le nombre d'œufs que l'on peut manger par jour?

Sonia Dubois: "Vous mangez ce que vous voulez comme œuf par jour. Je peux vous dire qu'avec ma co-autrice, on a passé un an en revue toutes les Facultés de Médecine du monde, l'œuf ne donne pas de cholestérol. Il contient du bon cholestérol que votre organisme élimine lui-même parce qu'il fabrique le sien. On a vu, connu et reconnu des gens qui mangent 5 ou 6 œufs par jour. Tous les vieux paysans font ça, dans tous les pays du monde. L'œuf est l'aliment le plus consommé au monde."

Olivier Schoonejans: Autre question que vous posez: le poisson est-il meilleur pour la santé que la viande?

Sonia Dubois: "Il est malheureusement bourré de mercure, de métaux lourds et les poissons sont devenus extraordinairement mauvais. Préférez tout de même les poissons blancs ou gras, le pire étant le saumon."

Olivier Schoonejans: Dans le livre, on se rend compte que vous n'êtes pas fan du bio. Qu'avez-vous contre le bio?

Sonia Dubois: "Je n'ai rien contre le bio car je n'en ai jamais mangé de ma vie. Un seul pays au monde peut se targuer de manger bio, c'est Cuba qui n'a, de sa vie, jamais connu d'importation de pesticides et autres. Le bio n'est pas mauvais pour la santé, pas du tout. Mais mon rapport au bio est économique et politique. On ne mange pas totalement bio. Nos cultures sont à côté de cultures dites conventionnelles. Des terres vraiment bio, on en a très peu. Deuxièmement, c'est cher."

Olivier Schoonejans: Dans votre livre, vous parlez aussi du "light". Va-t-on perdre du poids ou se sentir mieux si on mange du "light"?

Sonia Dubois: ""Light", comme son nom l'indique, veut dire "allégé". Vous allez tromper votre esprit parce que vous allez en consommer donc ça va le ravir un moment, mais vous ne tromperez jamais votre pancréas. Ce leurre est particulièrement pervers. Plus vous en consommez, plus il va y avoir un appétit qui va se développer pour le vrai produit. Quand vous allez arrêter le light, vous allez reprendre du soda plein de sucre, du gras plein de beurre, plein d'huile et plein de sel. Il faut de tout avec modération. Ce qui me laisse pantoise, c'est qu'on a perdu la raison. On ne sait plus être raisonné avec les choses, cultiver son jardin, aller tout près de chez soi acheter ses fruits et ses légumes. On est dans l'hyperconsommation et, en même temps, dans l'hyper restrictif."  

Vos commentaires