En ce moment
 

Alerte au moustique tigre dans de nombreux départements français, dont certains proches de la Belgique: quel risque chez nous?

Alerte au moustique tigre dans de nombreux départements français, dont certains proches de la Belgique: quel risque chez nous?

Le moustique tigre est aux portes de la Belgique. Il prolifère en France et 42 départements français sont sous surveillance. Parmi ceux-ci, certains sont très proches de la frontière belge. Le moustique tigre véhicule de nombreuses maladies. Quel est le danger pour nous? Nathanaël Pauly et Catherine Van Zeveren l'expliquent pour le RTL INFO 19H.

Voici le moustique tigre, reconnaissable à ses rayures blanches :



L’insecte tropical prolifère depuis quelques années en Europe. En France, les autorités sanitaires le surveillent de près et appellent à la vigilance, car la présence du moustique a doublé en seulement deux ans. "L’objectif de cette surveillance renforcée est double. Il s’agit à la fois de ralentir la progression des moustiques tigres dans les départements et de limiter les risques d’importation des virus dont il peut être vecteur", a communiqué le ministère français de la santé. 

Le moustique tigre peut être porteur de plusieurs maladies. Le chikungunya, la dengue, ou encore le zika.


"Une étude est en cours"

L’alerte concerne désormais 42 départements français. Deux d’entre eux se trouvent à la frontière avec la Belgique. "On n’a pas de certitude, c’est pour cela qu’une étude est en cours, pour voir si, sans qu’on le sache, le moustique est implanté, mais les conditions que nous connaissons au point de vue températures entre autres, en Belgique, en Hollande et dans la partie proche de l’Allemagne, ne plaident pas pour la maintenance actuelle du moustique dans notre pays", explique Yves Van Laethem, infectiologue au CHU Saint-Pierre de Bruxelles.

Quelques moustiques tigres ont déjà été découverts en Belgique, mais ils ne résistent pas durablement aux températures que l'on peut connaître en hiver. Cet insecte ne représente pas aujourd'hui un danger de santé publique, mais il faut rester prudent. 


Une grippe en été après avoir été dans le sud de la France?

"Si on est un sujet à risque de complications, parce qu'on est plus fragile, ou si en revenant, on fait une sorte de drôle de grippe, pendant l'été où il n'y a pas de grippe, peut-être signaler à son médecin qu'on a été dans le sud de la France, qu'il songe à cette maladie qui n'est plus aussi exotique qu'on ne le pense", ajoute l'infectiologue. 

La Belgique suit de près l'évolution du moustique tigre. Un programme financé par les autorités fédérales et régionales assure la surveillance de sites à risque, comme le port d'Anvers, notamment.

Vos commentaires