En ce moment
 

Allergies, cholestérol, fertilité… : que valent les tests vendus en pharmacie ?

Allergies, cholestérol, fertilité… : que valent les tests vendus en pharmacie ?

L'association de protection des consommateurs Test-Achats émet des réserves sur l'utilité et la fiabilité des tests à réaliser soi-même, indique-t-elle lundi. Sur les 14 autotests analysés, elle en déconseille 11.

Grossesse, cancer du côlon, cholestérol ou encore virus du Sida, des autotests ont peu à peu fleuri pour détecter des événements ou maladies. Auparavant vendus en ligne, ils sont pour certains disponibles depuis 2016 en pharmacie, une "aura de crédibilité" qui a inquiété Test-Achats.

L'organisation, qui dénonce en outre la tendance aux "pharmacies-supermarchés", a dès lors testé 14 de ces produits pour tenter d'en évaluer l'utilité.

Seuls les tests de grossesse, apparus dans les années septante, et de détection du virus du Sida méritent pleinement leur place sur les étagères des apothicaires, selon Test-Achats. L'autotest pour le cancer du côlon s'en sort quant à lui avec le label "utilité limitée" pour les 40-45 ans, tranche d'âge qui précède celle des 50-74 pour laquelle le dépistage est offert.


"Ils ne mesurent qu'un seul paramètre"

Les autres produits (cholestérol, allergies, fertilité masculine, etc.) sont "déconseillés" ou "contestables". "Ces autotests ne sont pas toujours fiables, ils ne mesurent qu'un seul paramètre et présentent un coût parfois important", relève la porte-parole de l'association Julie Frère.

Ces procédés, qui peuvent ainsi annoncer un faux positif ou un faux négatif, coûtent en moyenne de 15 à 20 euros. Or, souligne l'organisation, le prix d'un test sanguin classique dépend des paramètres que l'on veut examiner et coûte entre 0 et 16 euros au patient, hors consultation.

Sophie, pharmacienne dans la commune de Schaerbeek en région bruxelloise, confirmait ce matin sur Bel RTL que les clients utilisent peu ces auto-tests : "C’est plus pour se rassurer. C’est fiable, mais on n’a pas de dosage. Cela vous indiquera si ‘oui’ ou ‘non’ vous avez un problème de cholestérol, mais on ignora si vous possédez un gros ou un léger souci".


Pour un meilleur affichage des groupes ciblés

"Avec un test sanguin classique et l'avis du médecin, on en sait plus qu'avec l'unique paramètre de l'autotest", conclut Test-Achats, qui plaide pour un meilleur affichage des groupes ciblés. Par exemple, une femme sportive d'une vingtaine d'années n'a pas besoin d'un test de cholestérol. Et, à l'inverse, une personne avec des antécédents familiaux de cancer ferait, elle, mieux de demander conseil à son médecin

Vos commentaires