En ce moment
 
 

C'est une première en Belgique: une prothèse de genou en CÉRAMIQUE vient d'être placée à un patient, quels sont ses avantages?

C'est une 1ere médicale en Belgique. Une prothèse de genou intégralement en céramique a été placée à un patient à l'hôpital Jolimont de La Louvière. Quels en sont les avantages ? Prenez garde: les images d'opérations chirurgicales sont par nature toujours impressionnantes.

Chaque année, plus de 3000 opérations pour placer une prothèse du genou ont lieu en Belgique. Il s'agit d'un acte chirurgical courant. Le docteur Quintart en place 200 par an. Mais pour lui, aujourd’hui, c’est une première. Les prothèses qu'il place sont habituellement composées de métal. Cette fois, elle est entièrement en céramique. 

"On a donc l'implant tibial, l'implant fémoral et entre eux, le plastique, le polyéthylène qui va servir de nouvelles articulations. Cette jonction plastique sur céramique va s'user beaucoup moins vite et être plus résistante à l'usure et aux rayures que si c'était du métal", explique Christian Quintart, chef de service et chirurgien orthopédique.

Jacqueline âgée de 68 ans a opté pour cette prothèse car elle est allergique à certains métaux, ce qui lui a déjà posé des ennuis de santé. Avant d’être anesthésiée, elle nous raconte son histoire. "J'ai été opérée du dos il y a 20 ans. J'ai eu une prothèse mais ça n'a pas été. On s'est rendu compte que je faisais des allergies à presque tous les métaux. On m'a mis du titane. Or, un an après, je ne savais plus marcher. J'avais des douleurs atroces. On a dû enlever tout le matériel", témoigne-t-elle. 


"10% de la population serait allergique aux métaux"

Et Jacqueline est loin d’être un cas isolé. Les allergies de ce genre sont de plus en plus fréquentes. "10% de la population serait allergique aux métaux. Il y a une tendance à l'augmentation, ne serait-ce que parce qu'il y a une sensibilisation par certaines professions, mais aussi chez les gens qui mettent des piercings", indique Christian Quintart.

A la fin de l’opération, un dernier détail est important pour éviter une réaction allergique. On ne met pas d’agrafe pour refermer la plaie mais bien du fil. La durée de vie d’une prothèse du genou est estimée entre 15 et 25 ans en fonction de l’usage. 

Vos commentaires