En ce moment
 
 

Cornélie, de Herstal, est le visage de la campagne mondiale de prévention de l'ostéoporose: elle a des douleurs quotidiennes depuis 7 ans

Cornélie, de Herstal, est le visage  de la campagne mondiale de prévention de l'ostéoporose: elle a des douleurs quotidiennes depuis 7 ans
© RTL INFO
 
 

Une campagne mondiale de prévention a été lancée pour une malade osseuse très fréquente chez nous, l'ostéoporose. Son but: inciter les patients à consulter à temps. Pour le RTL INFO 19h, une de nos équipes a rencontré Cornélie, habitante de Herstal qui fêtait hier ses 88 ans. Elle est l'un des visages de cette maladie.

Les dos courbé, les os fragiles, voici plus de 7 ans que Cornélie vit les douleurs quotidiennes d’une maladie silencieuse. À 88 ans, Lily, comme on la surnomme, a accepté de devenir l’égérie mondiale de la Fédération Internationale d’Ostéoporose. "Sur la photo, je suis belle pour une femme de 88 ans", confie Cornélie Camal.

Maladie chronique, l’ostéoporose altère la qualité et la quantité de la masse osseuse. Un mouvement brusque peut causer une fracture. Et après celle-ci, la probabilité d’en avoir une deuxième est cinq fois plus élevée. Les vertèbres sont les plus difficiles à gérer. "De 1m60, je suis arrivée à 1m52, explique Anne, patiente atteinte d'ostéoporose. Grâce à la prévention, je suis toujours active. Je ne peux pas dire que je suis en brillante santé, mais je fais encore beaucoup de choses."

Lily, elle, a perdu 26 centimètres de hauteur et depuis, son fils adoptif veille sur elle jour et nuit. "J'ai aménagé mon temps pour être plus présent pour elle."

Une femme sur trois, un homme sur cinq

Après 50 ans, l’ostéoporose concerne une femme sur trois et un homme sur cinq. Un des facteurs à risque chez les femmes reste la ménopause précoce. Après le diagnostic, les traitements diététiques et thérapeutiques sont mis en place. "On l'axe sur l'alimentation, l'exercice physique, éviter toute une série de toxiques, explique Audrey Neuprez, médecin spécialiste au CHU de Liège. On revoit aussi les médicaments du patient et on peut également mettre en place un traitement spécifique qui vise à renforcer la structure osseuse."

La prévention de l’ostéoporose dès l’âge de 35 ans reste primordiale car dans le monde, une fracture de fragilité liée à l’ostéoporose se produit toutes les trois secondes.




 

Vos commentaires