En ce moment
 
 

Coronavirus: "Cette fois-ci il est difficile de ne pas employer le terme de deuxième vague", admet Van Laethem

 
CORONAVIRUS
 

Lors d'un point presse ce mercredi, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus Yves Van Laethem a utilisé pour la première fois le terme "deuxième vague" pour évoquer la situation actuelle dans notre pays. Tous les indicateurs restent en hausse.

"Cette fois-ci il est effectivement difficile de ne pas employer le terme de deuxième vague. Vous avez que j’ai été réticent à l’employer et donc je l’emploierai pour la première fois. Elle a lieu dans une grande partie de l’Europe, elle n’a pas lieu que chez nous", a souligné l’infectiologue.

"Elle était crainte pour l’automne pour les 36 raisons que l’on peut suggérer, retour de la population à son activité, climat plus frais par de nombreux virologues et infectiologues. On doit le prendre au sérieux, c’est le moins que l’on puisse dire", a-t-il ajouté.

Yves Van Laethem se montre toutefois rassurant. "Ce n’est pas pour ça qu’il faut paniquer. Nous ne sommes pas dans la même situation que celle que nous avons vécue aux mois de mars-avril. Nous connaissons mieux le virus et nous savons ce qu’il faut faire pour le contrôler. Mais il faut le faire".

 




 

Vos commentaires