En ce moment
 
 

Début du pic de pollen: des effets méconnus en voiture... et le pire est à venir

En ce 2 juin, la concentration de pollens dans l’air est très élevée. En Belgique, entre 15 et 20% de la population y est allergique, soit environ 2 millions de personnes.

Renaud Louis, le chef du service pneumologie du CHU de Liège, a expliqué au micro de Samuel Ledoux et David Muller dans le RTLinfo 13h quelques conseils simples pour diminuer la gêne : "Porter des lunettes, se laver régulièrement les cheveux, ne pas mettre le linge dehors, et éviter de ventiler les maisons le matin tôt et pendant la période vespérale parce que ce sont les moments de la journée où la concentration en grains de pollen est la plus élevée." Il faut aussi limiter les efforts et les activités en plein air.

Il a ensuite commenté cette information du jour : en combinant les symptômes et les traitements, l’allergie a un impact sur la conduite en voiture qui peut aller jusqu’à l’équivalent de 3 verres d’alcool. "Quand on éternue, l’acuité visuelle diminue. Elle est aussi diminuée par la conjonctivite. Et en plus, certains antihistaminiques peuvent avoir comme effet secondaire une diminution de l’attention."

La période critique pour les allergies au pollen de graminées vient de débuter. Elle va en général de fin mai à mi-juillet. L'an dernier, un pic a eu lieu début juin, comme le montre ce graphique du Réseau de Surveillance Aérobiologique Belge.

pollens
 

Vos commentaires