En ce moment
 
 

Des chercheurs belges découvrent qu'une molécule s'avère être un puissant antibiotique: "On a quelque chose de géant"

Cette découverte belge s'est faite un peu par hasard. Des chercheurs en cardiologie utilisaient un médicament pour liquéfier le sang et se sont rendu compte qu'il pouvait aussi servir d'antibiotique puissant pour combattre les staphylocoques. Cela pourrait être utile pour remplacer certains antibiotiques inefficaces.

A gauche sur l'image ci-dessous, les petits ronds, ce sont les bactéries staphylocoques qui ont proliféré et forment une barrière. A droite, c'est le résultat après traitement. Le tissu est libéré et le patient guéri de cette infection.


 

Une intuition à la base de cette découverte

Pour obtenir ce résultat, il a fallu 3 ans de recherche et de démarches, mais surtout une intuition. Le Ticagrelor est utilisé dans le traitement de maladies coronariennes, mais ses effets positifs sur certains patients ont intrigué le professeur Patrizio Lancelloti, Chef de Service Cardiologie au CHU de Liège. "On s'est rendu compte qu'un certain nombre de patients qui développaient des infections notamment dans les soins intensifs mouraient moins d'infections quand ils étaient sous ce traitement. De là, est partie l'idée de savoir si ce médicament avait une activité antibactérienne possible".


"Voilà, on a quelque chose de géant"

L’idée est testée en laboratoire sur des cultures et des souris. Et les résultats sont bluffants: en 4 heures, des bactéries résistantes aux antibiotiques sont battues par ce médicament. "Nous, quand on a vu la première fois le résultat, on a été vraiment super excités. La première chose qu'on a dite, c'est qu'il fallait absolument qu'on recommence, donc on a fait l'expérience deux fois, trois fois, et chaque fois on avait le même résultat. A ce moment-là, on a pensé, voilà, on a quelque chose de géant", explique Cécile Oury (GIGA - Unité Sciences Cardiovasculaires de l'Université de Liège). 


Un puissant antibiotique localisé commercialisé dans quelques années

La molécule appelée Ticagrelor est utilisée partout dans le monde pour soigner des infarctus par exemple. Sa commercialisation comme puissant antibiotique localisé sera possible dans quelques années. Une spin-off, une nouvelle société issue de la recherche pour exploiter ses résultats, sera créée dans moins de 6 mois.

Vos commentaires