En ce moment
 
 

Détresse de certains Belges face au coronavirus et au confinement: comment le Télé-Accueil peut vous aider

 
CORONAVIRUS
 

Pascal Kayaert, directeur de Télé-Accueil Bruxelles était invité du RTL INFO 13H pour évoquer ce numéro gratuit, le 107 où on peut appeler pour être écouté.

Le nombre d'appels a-t-il augmenté ces dernières semaines ? 

"Oui c'est vrai que depuis le premier, et à fortiori le second confinement, globalement, on s'aperçoit d'une augmentation du nombre d'appels : entre 15 et 20% à Télé-Accueil Bruxelles, mais aussi dans tous les postes de Télé-Accueil francophones".

Qui appelle et est-ce que le le profil des personnes qui vous appellent a évolué ces derniers temps ?

"C'est le projet Télé-Accueil : un service généraliste où tout le monde peut appeler. Et donc, il y a des enfants, des adolescents, des personnes âgées, de toutes les origines et de toutes les cultures. Maintenant, il y a quand même, statistiquement, des profils qui se dégagent : un peu plus de femmes entre 45 et 60 ans. Mais tout le monde appelle Télé-Accueil et une des choses qu'on a remarquées depuis cette période de pandémie, c'est qu'on a une augmentation de ce qu'on appelle 'les nouveaux appelants', c'est-à-dire que c'est des hommes et des femmes qui apparemment n'ont pas l'habitude ou n'appellent pas les services comme ceux de Télé-Accueil, qui sans doute sont entourés dans leur quotidien et peuvent faire appel à des membres de leur famille, des amis. Mais le confinement limite les contacts sociaux et donc ils se retournent vers des services comme ceux de Télé-Accueil."

Quelles réponses leur donnez-vous ?

"Je pense que l'idée principale de Télé-Accueil, c'est de prêter soin, d'accueillir tous ceux et celles qui veulent trouver quelqu'un à qui parler, comme le dit notre slogan. Et donc, l'aide qu'on leur apporte, c'est de leur dire, dans le fond : ce que vous avez à dire est essentiel et mérite vraiment que quelqu'un s'y attarde et prennent le temps pour vous accueillir et pour vous entendre. C'est une façon de rendre à ceux qui l'ont perdu à un certain moment la dignité d'être humain, le fait de pouvoir exister. D'habitude, c'est souvent le lien qui fait qu'on existe, notamment dans le lien à l'autre. Et ce lien étant limités aujourd'hui, et bien Télé-Accueil apporte sa petite pierre en disant aux gens : vous êtes là et vous comptez." 

Vous sentez aussi que les gens qui vous ont appelé vont un petit peu mieux ou en tout cas qu'on peut parfois les sortir d'une situation de détresse immédiate ?

"Alors évidemment à Télé-Accueil, on n'a pas de suivi mais ce qu'on entend quand même fréquemment c'est que à court terme, le fait de pouvoir énoncer des émotions parfois débordantes, de pouvoir les adresser à quelqu'un qui les prend en compte, ça a un effet soulageant. Et ça, beaucoup d'appelants en témoignent. Maintenant, il y a sûrement des effets à plus long terme mais ça nous échappe. L'idée, c'est vraiment que ce sont ceux et celles qui nous appellent qui vont principalement faire quelque chose du fait qu'ils se sont mis à parler." 

Pour joindre, le service Télé-Accueil, composez le 107. Et le numéro du Centre Prévention suicide : 0800 32 123.

numeros-aide
©RTL INFO

COVID 19 Belgique : où en est l’épidémie ce mardi 17 novembre ?

 




 

Vos commentaires