En ce moment
 
 

Du riz composé de plastique dans nos assiettes? Voici la réponse de spécialistes

 
 

Y a-t-il du riz composé de plastique dans nos assiettes ? La rumeur vient du continent africain et elle circule sur internet. Chez nous, un consommateur pense en avoir été victime. Il a alerté l'agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Mais ce riz est-il vraiment en plastique? Benjamin Samyn et Benoît Demaret ont tenté d’obtenir une réponse.

Un riz qui se malaxe comme de la plasticine et qui, après avoir séché quelques jours, ne présente aucune trace de dégradation et sonne même comme du plastique. Il n’en faut pas plus pour que le consommateur qui a réalisé des vidéos postées sur internet fasse le lien avec la rumeur qui circule sur internet. Du riz toxique contenant de la matière plastique serait réalisé, par soucis d’économie, par des sociétés étrangères peu scrupuleuses.


"Déjà au toucher non cuit, ça a l’air un peu plus bizarre"

Apres avoir récupéré le produit, notre équipe se rend chez un des grands chefs belges de la cuisine asiatique et lui demande de préparer le riz. En le comparant avec celui qu’il utilise habituellement, il a lui aussi quelques soupçons. "Déjà au toucher non cuit, ça a l’air un peu plus bizarre. C’est un peu, je dirais presque un toucher plastique", commente Tien Chin Chi, restaurateur à L’Esprit Bouddha, au micro de Benjamin Samyn pour le RTLinfo 19H.

Le test se poursuit. Le chef fait cuire le riz et le goûte. "Il y a quelque chose qui me dérange dans le riz, c’est pas net", ajoute-t-il. D’après le cuisinier, il s’agit bien de riz et non pas de plastique mais le produit est de très mauvaise qualité et sans goût.


"Ça sent le riz brûlé"

Le professeur Bernard est toxicologue et il a, lui aussi, entendu la rumeur. Afin de donner une réponse, il réalise une expérience : brûler le conglomérat et sentir tout simplement si ça sent le plastique. "Non ça sent différemment, c’est différent. Ça sent le riz brûlé", analyse-t-il. La réponse est claire.

Alors cette rumeur qui circule sur internet se base-t-elle sur des éléments sérieux ? "Je suis un peu sceptique parce que pour que ce soit économiquement rentable, il faudrait quand même mettre une part importante de plastique dans le riz, sans quoi ça ne présente aucun intérêt. Donc dans ce cas-là, je vois difficilement le consommateur manger ce riz sans se rendre compte qu’il y a du plastique. Au niveau des dents notamment, on doit directement s’en rendre compte", précise le Professeur.


 




 

Vos commentaires