En ce moment
 
 

Fumeurs, méfiez-vous des idées reçues: un tabacologue démonte les croyances

 
 

Ce vendredi 31 mai est la journée mondiale sans tabac. Un Belge sur cinq fume et, il faut le reconnaître, on connaît tous un fumeur autour de nous.


Quelques chiffres...

Chaque année, plus de 7 millions de personnes meurent du tabagisme dans le monde. En Belgique, cela représente 20.000 personnes par an ou 50 personnes par jour. C'est la plus grande cause de mortalité évitable.

La Belgique est le septième pays où on consomme le plus de cigarettes par an, 2.353 par adulte par an. 7 sur 10 fumeurs regrettent même d’avoir commencé et 6 sur 10 voudraient arrêter. Il y a plus de 7.000 produits chimiques dans une cigarette. En moyenne, un fumeur dépense 150 à 200 euros par mois, entre 2500 euros et 3000 euros par an.


"Les jeunes ont deux particularités"

De nombreux jeunes font partie de ces fumeurs. Leur comportement vis-à-vis du tabac est différent. "Les jeunes d'aujourd'hui ont deux particularités. Ils fument de tout, invariablement. Ca passe de la chicha à la cigarette électronique par le joint, qui est banalisé de manière phénoménale, à la cigarette roulée ou industrielle... Vraiment, ça fume de tout. La deuxième particularité est qu'il fume vite et beaucoup. Il n'est pas rare de voir un jeune de 15 ans qui fume un paquet par jour et un jeune de 20 ans qui fume le grand paquet de 38 cigarettes par jour", explique Martial Bodo, tabacologue à l'institut Jules Bordet, au micro de Benjamin Vandevelde.


Méfiez-vous des idées reçues...

Arrêter de fumer n'est pas facile et beaucoup de fumeurs se raccrochent à des idées reçues pour se donner bonne conscience. Martial Bodo démonte ces croyances au micro de Loïc Verheyen.


1ère idée reçue: Fumer quand on est jeune, ce n'est pas grave, les poumons vont s'en remettre

"C'est exactement le contraire dans la mesure où le développement de l'organisme d'un jeune prend plusieurs années. Et donc, c'est encore bien plus grave puisque la toxicité du tabagisme s'installe sur des poumons en développement"

2ème idée reçue: Le sport compense les effets nocifs de la cigarette

"Le fait de faire du sport n'enlève en rien la toxicité de l'inhalation de la fumée dans les alvéoles pulmonaires avec des propriétés cancérigènes. Sinon nous ne mettrions pas les gens sous chimiothérapie ou radiothérapie. On les inviterait à une salle de sport si c'était curatif."


3ème idée reçue: Les cigarettes avec filtres, c'est moins nocif que les roulées

"Le filtre n'arrête absolument pas les molécules toxiques qui se trouvent dans votre fumée. Donc c'est un leurre complet comme il y a ce fameux mythe avec les cigarettes dites plus légères"


Moralité: méfiez-vous des clichés et consultez un professionnel. Les consultations chez les tabacologues sont très souvent remboursées par la mutuelle.




 

Vos commentaires