Inquiétude de parents d'enfants des crèches communales de Liège: et si ces barquettes étaient mauvaises pour leur santé?

Certains parents, dont les enfants sont dans les crèches communales de la ville de Liège, sont inquiets. Les repas des crèches sont conditionnés et servis dans des emballages en plastique, ce qui pourrait être mauvais pour la santé.

Dans les crèches du quartier d'Outremeuse, comme dans toutes les crèches de la ville de Liège, 900 enfants mangent à leur rythme. L'organisation est facilitée par des barquettes en plastique, réchauffées au micro-ondes. "Le fait qu'on puisse individuellement utiliser les barquettes, ça permet de répondre au rythme de l'enfant et aux besoins de l'enfant, au moment où il a besoin et qu'il réclame à manger", explique Jonas Foguenne, infirmier responsable d'une crèche.


"Les études qui concernent les perturbateurs endocriniens ne sont pas assez avancées"

A une époque où le plastique est de plus en plus critiqué et de plus en plus interdit d'utilisation, plusieurs parents partent en guerre contre ces barquettes. Ils ont déjà obtenu qu'elles soient recyclées: avant, elles partaient à la poubelle. Leur pétition, signée par plus de 2000 personnes, réclame leur suppression pure et simple. "Actuellement, les études qui concernent les perturbateurs endocriniens ne sont pas assez avancées que pour dire qu'il n'y pas de transfert du plastique à la nourriture quand on la chauffe, notamment au micro-ondes", estime Christelle Degard, l'auteure de la pétition.


"Ce sont des plastiques qui ont été contrôlés"

Les repas servis dans les crèches de la ville de Liège sont préparés dans une énorme cuisine ultra moderne qui fournit aussi des écoles et des hôpitaux, au total 3300 portions par jour. Pour les tout-petits, avec trois repas différents selon leur âge, les barquettes en plastique, c'est le plus simple. "Ce sont des plastiques qui ont été contrôlés, les fournisseurs nous ont fourni des études, comme quoi la régénération, dans certaines conditions, pouvait être faite dans ces barquettes, donc ça prouve que ça peut supporter le micro-ondes, le four, à certains degrés, pendant un certain temps", explique Pauline Verbeecke, diététicienne.


Des alternatives

Cette auto-certification ne rassure pas les parents: "Nous n'avons pas la solution exacte, nous préconisons des contenants réutilisables de type verre ou autre, mais nous laissons à la ville de Liège le choix et l'analyse de ces opportunités existantes", ajoute l'auteure de la pétition.

Cette nouvelle barquette en céramique va peut-être régler le problème: elle est actuellement en phase de test.


 

Vos commentaires