En ce moment
 

On appelle cette maladie le "VOLEUR SILENCIEUX": les personnes atteintes ne ressentent rien... jusqu'à subir une fracture

Ce samedi, c'est la journée mondiale de l'ostéoporose. Une maladie qui rend nos os très fragiles et sujets aux fractures. Le professeur de l'ULg, Etienne Cavalier, était l’invité du RTLinfo13H et a répondu aux différentes questions de Luc Gilson.

Luc Gilson: l’ostéoporose est ce qu'on appelle une maladie "insidieuse" (on l'a d'ailleurs baptisée le "voleur silencieux". Pourquoi ? Parce qu'on ne ressent rien jusqu’au moment où on subit une fracture?

Etienne Cavalier: "Exactement, c’est tout à fait ça. Pour rappel, c’est une maladie qui va entraîner une diminution de la quantité d’os. Cela va entraîner également une fragilité et une porosité. Et simplement en tombant, les patients peuvent s'occasionner des fractures. Cela va concerner beaucoup de patients car en Belgique, on compte une femme sur deux de plus de 50 ans et un homme sur cinq de plus de 50 ans."

L.G.: près de la moitié des femmes en Belgique subissent une fracture après la ménopause, à cause de l’ostéoporose. Mais les hommes, eux aussi, sont concernés ?

E.C.: "Tout à fait mais un petit peu plus tard. Ces fractures, pour vous donner une idée, vont toucher, sur la durée du JT de 13h, cinq personnes en Belgique."


L.G.: cette année, la campagne pour la Journée Mondiale de l’Ostéoporose met l’accent sur les fractures des vertèbres. Pourquoi ?

E.C.: "Car elles passent souvent inaperçues. On ne s’en rend pas compte, parfois après avoir porté un objet lourd. Et le problème est que quand on a fait une fracture vertébrale, on a 20% de chance de plus d’en faire une deuxième dans l’année. Une fracture d’une vertèbre ou de la hanche qui va être invalidante. Il va y avoir une opération et une surmortalité de ces fractures ostéoporotiques. Ces patients vont perdre de l’autonomie."

L.G.: existe-t-il un traitement ? 

E.C.: "La première chose est de prévenir. Il faut commencer dès l’enfance et d’assurer que les plus jeunes consomment suffisamment du calcium et de produits laitiers. L’objectif est de constituer un maximum de masse osseuse. Il faut aussi prévenir en faisant de l’activité physique. Les patients doivent marcher pour se remuscler après sa retraite. Ensuite, il y a une prévention avec des apports de calcium qui doivent être alimentaire, avec différents produits laitiers (fromage, yaourt, fruits,…). Il faut aussi 800 unités de vitamines D par jour. Mais lorsqu’on aura diagnostiqué l’ostéoporose, il faudra probablement traiter les patients. Un traitement très efficace puisque dans l’année qui suit, il y a une diminution de 80% des chances de fracture."

Vos commentaires