En ce moment
 
 

La couperose, c'est quoi? Voici comment en venir à bout

La couperose, c'est quoi? Voici comment en venir à bout
Capture d'écran
 
 

C’est l’une des affections de la peau la plus répandue en Belgique : la couperose touche environ 15% de la population. Surtout les femmes à la peau claire. Alors, comment faire disparaître ces petits vaisseaux sanguins qui apparaissent sur le visage? Simon François, Pascal Noriega et Vincent Wilbert se sont penchés sur le sujet.

C’est la première barrière de notre corps contre les agressions extérieures: la peau, un organe précieux, mais aussi parfois capricieux. Myriam a une routine matinale bien précise : avant de sortir, elle applique une poudre sur son visage. Elle a de la couperose depuis de longues années et les pigments verts de son maquillage permettent de masquer les vaisseaux rouges qui garnissent ses joues et son nez. Mais les choses vont changer pour Myriam qui a rendez-vous chez sa dermatologue.

"J'essaye de camoufler le mieux possible, comme je le fais tous les jours, explique-t-elle à son médecin. Mais bon, c'est un peu fastidieux, ça prend du temps. Et comme tout le monde, le matin on est pressés donc si je pouvais économiser quelques minutes et avoir un résultat définitif, ça m'arrangerait vraiment bien."

Avant de traiter, il faut ausculter et cerner le problème. Mais au fait, c’est quoi exactement la couperose ?

"La couperose, c'est un problème de microcirculation dans la couche sous l'épiderme, explique Françoise Guiot, dermatologue. Ce sont des vaisseaux qui prolifèrent et qui se dilatent sous l'effet de différents facteurs. Donc il y a une partie héréditaire souvent, on retrouve ça souvent chez les personnes à la peau claire et avec les yeux clairs."

Le laser comme traitement le plus efficace

Autrement dit, chez ces patients, les vaisseaux sanguins sont rendus plus visibles soit par le vieillissement de la peau soit par des facteurs extérieurs comme des changements de température, une alimentation épicée ou encore l’alcool. Le traitement le plus définitif c’est le laser. Son avantage : il s’attaque uniquement aux vaisseaux problématiques.

"La longueur d'onde détermine ce qu'on veut traiter, explique encore la dermatologue. Ici, on va traiter sur une longueur d'onde qui est spécifique du vaisseau, comme il existe certaines machines qui ont une longueur d'onde spécifique du pigment. Et donc, la peau reste tout à fait intacte en surface. On n’abime absolument pas la peau."

Plusieurs séances sont souvent nécessaires. À ce stade, le traitement est essentiellement esthétique. Sans intervention, la couperose peut toutefois s’aggraver.


Attention à l'aggravation

"Ça devient nettement plus problématique quand ça se complique avec de l'acné rosacée, ajoute Françoise Guiot. C'est la colonisation de la peau par un petit microbe qui s'appelle le demodex folliculorum, qui se met dans les pores de la peau et qui crée une réelle inflammation avec des papules et des pustules, donc des boutons qui vont apparaitre sur toutes les zones couperosées, souvent les joues, souvent le nez."

L’acné rosacée se traite avec des antibiotiques, mais il faut savoir que les risques de récidive sont élevés. Il est donc préférable d’agir vite, avant que la couperose ne dégénère.




 

Vos commentaires