En ce moment
 

Le Belge dégringole dans le classement de la santé européenne: "La cigarette, même si c'est nocif, cela fait du bien"

Le Belge est plus souvent malade que ses voisins européens. En moyenne, en 2016, nous avons perdu 73 jours de vie passés en bonne santé. Principales causes : le tabac et l'alcool.

Notre équipe de journalistes composée de Justine Roldan Perez et Gaetan Zanchetta vous a demandé quel était votre petit péché mignon pour réaliser un reportage dans le RTLINFO13H...Et un constat: le Belge aime le tabac et l'alcool. "La cigarette, c'est mon quotidien; le chocolat c'est quand j'en ai envie mais la cigarette c'est pire: Je fume tout le temps. Au moins un bon paquet par jour", confie une jeune femme.

"La cigarette, même si c'est nocif, cela fait du bien", confie une autre.

"Je travaille dans un fast food et donc, je suis amené à devoir en manger pendant mes pauses", révèle un autre homme.

Malbouffe, cigarette, alcool, pour beaucoup ces petits plaisirs nocifs pour la santé font souvent du bien dans un quotidien de plus en plus stressant. Si l'espérance de vie est en constante augmentation, la santé des Belges ne s'améliore pas forcément.

Pascale Chasseur, médecin à l'hôpital de Jolimont: "On a quand même diminuer le risque cardio-vasculaire. Par contre, il est vrai qu'au niveau des pathologies, comme les cirrhoses hépathiques, on en voit de plus en plus et donc des pathologies liées justement à ces toxiques et à un certain mal-être, parce qu'on peut aussi vivre longtemps et pas forcément en bonne santé."

Selon un classement européen concernant les années de vie en bonne santé, la Belgique a chuté de la 8ème à la 15ème place entre 1990 et 2016.

Charline Maertens de Noordhout, scientifique à l'UCL explique l'un des facteurs de cette dégringolade: "Si nous avons chuté dans le classement, c'est principalement lié à des facteurs de risque qu'on pourrait directement influencer, c'est-à-dire la consommation de tabac, d'alcool et une alimentation inappropriée".

À cela, s'ajoutent d'autres facteurs comme les risques professionnels, le tabagisme passif, la pollution de l'air ou encore le manque d'activité physique.

Vos commentaires