Le mal de dos chez l’enfant : le constat est "alarmant" selon ce spécialiste, voici pourquoi

Auriez-vous imaginé que 20% des élèves ont déjà eu mal au dos pendant plusieurs jours ? Pour évoquer cette problématique, François Dermine, chargé de projets en Prévention - Santé à l'ULB Sports était l’invité d’Alix Battard sur le plateau du RTL info 13h.

Comment se fait-il que, si petits, les enfants ont déjà des problèmes de dos ?

"C’est un constat qui est assez alarmant, et les professionnels de la santé en parlent déjà depuis de nombreuses années. Déjà dans les années 90, on a fait ce constat que les enfants commençaient à se plaindre de maux de dos."


Quelles sont les causes ?

"La première, c’est la sédentarité. Les élèves ne bougent pas assez et l’étude qui a montré que 20% des élèves se plaignaient du dos a également montré que 16% des élèves satisfaisaient les recommandations de l’OMS en matière d’activité physique. Ca veut dire que 16% des élèves bougent suffisamment. Ce qui est interpellant c’est que cela veut dire qu’à l’inverse, 84% des élèves ne bougent pas assez. Ils sont assis à l’école, ils sont assis devant les écrans. Les écrans prennent une partie importante de nos vies et de plus en plus, les élèves ont accès à ces tablettes, à ces smartphones. C’est la première cause : la position assise. Et donc, il faut essayer de leur dire de se redresser, mais ce n’est pas suffisant. Il faut aussi faire des pauses, et penser à bouger, le mouvement est fondamental".


Si la formule "Tiens-toi droit" ne suffit pas, qu’est-ce qu’on peut recommander aux élèves ?  

"Notre 1er rôle, avec l’école des sports de l’ULB, on essaye de conscientiser les élèves à la problématique. Si on dit le message passivement : "Tiens-toi droit", finalement, ça n’aura aucun impact. Donc il faut d’abord leur faire comprendre quelle est la problématique, leur faire comprendre ce qu’il faut changer, comment on fonctionne pour observer des changements d’habitudes.  

"Les mouvements de torsion sont les pires mouvements pour le dos"


Le cartable joue quand même un rôle important : comment bien choisir son cartable ?

"Effectivement, le cartable joue un certain rôle, mais moins important que le rôle qu’on lui donne en général. Alors, on voit des enfants tirer des cartables à roulettes : c’est un mauvais choix, ce n’est pas une solution pour les enfants. Il faut que le cartable soit léger. Donc, un simple sac à dos, qui n’est pas plus large  que la largeur du dos, et qui ne ressemble pas à un sac de voyage, est l’idéal. Donc on va devoir trier ses affaires et juste prendre le nécessaire. Or, les cartables à roulettes sont souvent très grands et très lourds. Pour les primaires, normalement, le poids du cartable ne doit pas dépasser 10% du poids du corps. Donc, ça veut dire que si un enfant fait 30 kilos, il doit avoir un cartable de 3 kilos. Le cartable à roulettes, vide, pèse déjà entre 3 et 4 kilos, donc ça veut dire qu’il peut prendre ce cartable mais qu’il ne peut rien mettre dedans. Et puis on tire son cartable d’un seul côté et donc ça crée un mouvement de torsion. Ces mouvements sont les pires des mouvements pour le dos. Donc ce n’est pas l’idéal du tout. Dès qu’on doit passer un obstacle, la répercussion au niveau du dos est vraiment importante". ?

Vos commentaires