En ce moment
 
 

Le nombre de femmes devenues mamans après 40 ans a augmenté de 10% en deux ans: pourquoi ce phénomène et quels sont les risques?

Les chiffres le montrent: les femmes deviennent mamans de plus en plus tard. En vingt ans, l'âge moyen chez les femmes pour un premier enfant est passé de 27 ans à 30 ans. Quant aux mamans de plus de 40 ans, il a augmenté de près de 10% en deux ans. Quelles sont les raisons de ce phénomène et quelles en sont les conséquences?

Nous avons rencontré Sarah à l'hôpital ce lundi matin. Sa petite fille, Céleste, est âgée de cinq jours et il est temps de quitter l'établissement hospitalier. La maman pose les dernières questions cruciales au corps médical.

À 38 ans, Sarah a donné naissance à son deuxième enfant. "Il y a eu beaucoup moins d'insouciance que pour la première, que j'ai eue à 34 ans. On est aussi beaucoup plus en forme, et puis il y a déjà quelques petits risques, car c'est une grossesse un peu plus tardive", confie la maman.

Une grossesse tardive qui demande plus d’attention. "On a eu chez cette patiente un diabète de grossesse. C'est plus fréquent dans les grossesses tardives. Dans ce cas-ci, il a été traité par régime uniquement", explique la professeure Corinne Hubimont, chef de service associée en obstétrique à l'hôpital Saint-Luc.


L'hôpital Saint-Luc recense dix fois plus de grossesses tardives qu'en 2004

Outre le diabète, voici les autres principaux risques: l’hypertension, les césariennes plus fréquentes, et un taux de mortalité à l’accouchement cinq fois plus élevé que chez les mamans de 35 ans.

Pourtant, dans la maternité de l'hôpital Saint-Luc, dix fois plus de femmes ont des grossesses tardives par rapport aux chiffres d’il y a 15 ans.

Pourquoi?

Première explication au phénomène: l’épanouissement de la carrière professionnelle des femmes. "On sort des humanités, on fait ses études. Et puis on arrive dans une société et on se fixe des objectifs. C'est vrai que le problème de faire des enfants plus tôt c'est peut-être justement de ne pas arriver à atteindre les objectifs qu'on s'est fixés au départ", confie pour sa part Sarah.

Autre explication: les remariages plus tardifs.

Faire le choix d’une grossesse après 40 ans, c’est aussi se confronter à certains tabous. "L'image de la société reste qu'une femme après 40 ans doit peut-être pas faire un enfant. Mais on est là, nous, pour au contraire faire en sorte que tout se passe bien et les soutenir moralement", indique la professeure Corinne Hubimont.

En Belgique, l'âge moyen pour un premier enfant est de 30 ans, contre 27 ans en 1998.

Vos commentaires