En ce moment
 

Les patients atteints d'une grippe sans complications sont priés de ne pas se rendre à l'hôpital

L'épidémie est en train d'atteindre son pic et les services d'urgence sont débordés. Les fédérations de médecins recommandent aux malades de faire venir leur généraliste à la maison.

Les patients atteints d'une grippe sans complications doivent être traités de préférence à domicile, préconisent, de concert, les médecins généralistes et urgentistes, qui veulent que "chaque patient reçoive les meilleurs soins au bon endroit". Les hôpitaux se retrouvent en effet surchargés pour le moment, l'épidémie de cette maladie atteignant son point d'orgue. Celle-ci représente également une charge de travail supplémentaire pour les médecins généralistes.

L'Association belge des syndicats médicaux (Absym) et l'union professionnelle des médecins urgentistes, le BeCEP, s'adressent ainsi à tous les médecins généralistes et hospitaliers afin qu'ils luttent ensemble contre l'épidémie de grippe. Les hôpitaux, confrontés à une très forte occupation, sont en effet contraints de pratiquer une politique de prise en charge restrictive, expliquent les deux organisations.

"Une personne qui est malade de la grippe et qui ne se sent pas bien ne doit pas nécessairement occuper un lit. Or, aujourd'hui, comme chaque hiver, les lits sont de plus en plus occupés avec des patients qui ont des infections grippales et virales mais qui pourraient très bien rester chez eux, sans risques", indique Jacques de Toeuf, vice-président de l'Absym, association de médecins, au micro de Maud Pique pour Bel RTL. 

Avant d'ajouter: "La seule chose que l'on demande, c'est que le réflexe du malade soit de dire, 'Je ne me sens pas bien, j'appelle mon médecin généraliste ou je vais chez lui et on s'arrange pour qu'il puisse me soigner à domicile".


Les meilleurs soins au bon endroit

Pour garantir que les patients les plus sévèrement touchés par le virus puissent être directement pris en charge en chambre hospitalière ou dans un service de soins intensifs, elles recommandent aux généralistes et aux urgentistes de veiller à ce que chaque patient reçoive les meilleurs soins au bon endroit. Les patients sans complications doivent être traités de préférence chez eux, préconisent dès lors l'Absym et le BeCEP.

Pour ce faire, il est important que l'entourage du patient soit mis en branle. Un rôle d'activation du réseau social pour lequel les médecins généralistes sont bien placés. Les médecins urgentistes adopteront, eux, la même approche pour ceux qui se présentent spontanément au service des urgences, recommandent les deux organisations.

Il incombe aux médecins généralistes de procéder au tri des patients à domicile, rappellent-elles. Si les circonstances cliniques le requièrent, ils orientent alors leurs patients vers un hôpital où ceux-ci seront naturellement pris en charge.

Vos commentaires